Quelques conseils pour soulager le mal de dos

Conseils pour soulager

2 conseils pour
le mal de dos

Le mal de dos est un fléau qui touche 8 personnes sur 10 au moins une fois dans sa vie. Il faut compter les personnes qui en souffriront tout les jours pendant de longues périodes.Il existe des techniques à faire lorsque l’on fait les tâches quotidiennes.Si vous les appliquez vous éviterez que ce mal de dos réapparaisse et le soulagerez.

Conseils pour soulager

Conseils pour soulager

De plus, tous les jours nous provoquons les douleurs dorsales parce que nous le malmenons.Pour éviter de ressentir ces douleurs dorsales, il faut appliquer ces conseils qui sont simples pour éviter des maux de dos.

Ne vous sentez pas régresser parce que nous allons vous dire comment protéger votre dos en vous apprenant les bons gestes .

Bien se positionner pour porter ou se baisser en évitant le mal de dos

 

La plupart du temps on ne sait pas pourquoi on a une dorsale en fin de journée alors que l’on a pas porté de charges lourdes.

Quand le poids ne nous parait pas important, on se positionne mal et les douleurs dorsales se font ressentir le soir quand votre dos est au repos.

Comment soulager le mal de dos et éviter de se faire mal: il faut éviter de se baisser vers l’avant, si vous voulez ramassez quelque chose de lourd, vider votre lave vaisselle: il faut que vous pliez les genoux et de garder le dos droit et relever vous tout doucement.

D’autre part ça vous permettra de travailler les articulations des genoux que l’on ne  sollicite pas souvent.

Ne plus avoir mal au dos a cause des tâches ménagères

Faire le ménage ou accomplir votre activité peut provoquer des douleurs dorsales. Ces maux de dos peuvent être important et si on vous a déclarée une pathologie, ces conseils peuvent vous être bénéfique en vous soulageant.

Quand vous faîtes vos tâches ménagères surtout quand vous passez l’aspirateur, il faut que vous vous teniez droit, de ne pas vous penchez, pliez les genoux.

Quand vous faîtes les poussières ,il faut absolument que vous montiez sur un escabeau,et placer la correctement pour éviter de vous tordre dans tout les sens,comme cela vous éviterez d’avoir des maux de dos.

Réapprendre à s’asseoir, à se coucher et à vous lever pour éviter le mal de dos 

Il faut éviter d’être brusque quand vous vous asseyez parce que nous avons des amortisseurs, qu’on appelle intervertébraux. Si on s’assoie brusquement sur un fauteuil on produit des chocs et on se provoque des douleurs dorsales.

Il faut faire les même gestes pour le coucher. Quand vous voulez vous lever, on vous conseille de rouler sur le côté et descendez les jambes du lit en vous servant de vos cuisses et de vos abdominaux.

Pensez aux chocs, les difficultés, les déviations que nous infligeons à notre , à nos disques intervertébraux, tous les jours… L’accumulation de tout ces faits provoque  des douleurs dorsales, et ce mal de dos peut devenir une pathologie comme une hernie discale par exemple, souvent due à la détérioration d’un disque.

Alors suivez bien ces conseils, ils vont soulager vos maux de dos au fil du temps si vous en ressentez, et prévenir leur .

Tout les jours au travail, on s’inflige des douleurs dorsales que l’on peut éviter! Alors demandez de suite votre cadeau gratuit : « le pack vidéo pour ne plus subir les maux de dos au travail ! »

4 Vidéos conseils pour soulager votre mal de dos

 

4 vidéos conseils pour soulager votre mal de dos

4 vidéos conseils pour soulager votre mal de dos

Originally posted 2012-04-30 06:09:59.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et reins :

Les exercices a pratiquer contre le mal de dos

Comment un

 

Il y a plusieurs solutions pour soulager un mal de dos : exercices, matelas, , , , etc.

Le mal de dos peut être très handicapant pour la vie de tous les jours. Il y a certains exercices pour et d’autres pour le renforcer.

Des exercices de renforcement musculaire pour le mal de dos:

Certains groupes de ont besoin d’un renforcement (notamment les ) permettant d’assurer le maintien du dos et de protéger .

Il faut éviter de s’entraîner lorsque l’on souffre d’un mal de dos et les exercices ne doivent jamais être source de douleurs. Il est très important de bien réaliser les exercices, car des mouvements mal fait peuvent faire plus de mal que de bien.

On préconise de pratiquer ces exercices pour le mal de dos tout au moins au début, avec un professionnel pour être sûr de faire les bons mouvements. Des kinésithérapeutes organisent des cours de gymnastique spécifiques pour le dos.

Quelques exemples d’

Deux principaux muscles sont à renforcer pour éviter le mal le dos :

  • renforcement des muscles lombaires : allongé sur le ventre (un appui placé sous le ventre pour éviter de cambrer le dos), tête pas trop levée du sol, les bras tendus à l’horizontale, faire des petits mouvements circulaires avec les bras ;
  • renforcement des muscles abdominaux : allongé sur le sol, jambes fléchies, menton contre le buste, remonter le buste vers les genoux. Attention de ne pas tirer sur les cervicales, pour éviter cela placer vos mains sur les tempes plutôt que derrière la tête.

 

Quelques exercices d’étirement

Tout les exercices ,que ce soit des exercices d’étirement comme les exercices d’entraînement musculaire ne doivent pas être douloureux. Il  faut les faire sans forcer lors de leur réalisation et écouter son corps.

On conseille de réaliser les exercices d’étirement soit avec un professionnel soit devant une glace.

Quelques exemples d’exercices d’étirement :

  • Allongé sur le dos, étirer vos bras au dessus de votre tête et étirer vos jambes en même temps.
  • Allongé sur le dos, surélever vos jambes sur un fauteuil.
  • Allongé sur le dos, amener vos genoux sur votre poitrine, un par un puis les 2.
  • Allongé sur le dos, surélever vos jambes le long d’un mur.
  • À quatre pattes, faites le dos rond pendant 30 secondes en rentrant le ventre et en soufflant (expiration).

Des exercices physiques et de perte de poids

Avoir une surcharge pondérale, surtout si elle est localisée au niveau de la sangle abdominale, peut être la cause de mal de dos. Dés que le ventre est proéminent, le centre de gravité du corps est déplacé vers l’avant. Le dos est alors très sollicité et peut devenir très douloureux.

Pratiquer une activité physique régulière et avoir une alimentation équilibrée peut résoudre les problèmes de mal dos tout en perdant du poids.

Il est conseillé de choisir des activités d’endurance non traumatisante pour le dos type marche ou natation (dos crawlé) et de les pratiquer régulièrement (1h, 2 à 3 fois par semaine par exemple).

Originally posted 2012-04-01 06:20:37.

Comment éviter l’hernie discale

hernie-discale

Qu’est-ce que l’hernie discale

La plupart des personnes qui souffrent du dos redoutent le diagnostic d’hernie discale mais qu’est ce que c’est et que doit-on faire quand ce diagnostic tombe ?

Qu’est ce que l’hernie discale?

Les vertèbres sont séparées les unes des autres par un disque intervertébral. Ces disques sont constitués d’un noyau gélatineux entouré d’un anneau fibreux.

hernie-discale

hernie-discale

Quand l’anneau fibreux s’use par l’âge, les mouvements répétitifs, ou une pression trop importante, il se rompt et le noyau gélatineux sort. On dit qu’il fait une saillie = l’hernie discale. Cette saillie entre en conflit avec les éléments qui entourent la , ce qui entraîne une douleur.

Les hernies discales sont lombaires à 95% mais ont peut aussi en trouver au niveau des cervicales. Elles touchent plus souvent les hommes que .

les symptômes 

Il y a 1 personne sur 50 qui présente une hernie discale mais cette pathologie est difficile à comptabiliser, dans la mesure où certains cas passent inaperçus par leur absence de symptômes.

L’hernie discale peut donc être : inexpressive, douloureuse au niveau des lombaires ou présenter le visage d’une sciatique ou de fourmillements des membres inférieurs. L’apparition de troubles sphinctériens est une urgence chirurgicale.

- La lombalgie signe de la tension anormale à l’intérieur du disque. Ces douleurs peuvent être aiguës et très invalidantes en prenant la forme d’un .

L’augmentation de pression abdominale (toux, éternuement…) peut entraîner une augmentation de la pression intra discale et intensifier la douleur.

Mais attention toutes les lombalgies ne sont pas dues à une hernie discale

- La sciatique (douleur le long de la jambe, suivant le trajet du nerf concerné) traduit un conflit entre l’hernie et un des nerfs sciatiques

- Les fourmillements sont l’expression d’une atteinte des terminaisons sensitives.

Une hernie discale présente différents visages et la même hernie chez 2 personnes n’aura pas les mêmes symptômes ni la même prise en charge.

Le diagnostic 

Le diagnostic est essentiellement clinique.

Si les lombalgies ou la sciatique persistent au delà de 3 semaines, malgré un traitement, le médecin prescrira une radio du rachis pour éliminer une autre cause possible de compression.

Dans les autres cas on peut prescrire un scanner et un IRM au cas ou les douleurs persistent  pour situer avec précision l’ hernie.

Le traitement

L’évolution naturelle de la majorité des lombosciatiques discales, bien que longue, est favorable.

Un traitement comprenant anti-inflammatoires, antalgiques et myorelaxants est prescrit par le médecin. Il permettra de la douleur.

Le repos de départ (4 à 5 jours) ne doit pas être trop prolongé pour éviter une atrophie des du dos qui aurait un effet néfaste sur la douleur.

Le traitement médical doit être observé pendant au moins 6 semaines.

Ensuite on peut faire des infiltrations de corticoïdes pour compléter ce traitement si la douleur ne diminue pas.

De même un lombostat plâtré pour immobiliser le rachis peut être envisagé mais demandera par la suite une bonne rééducation pour remuscler le dos et les abdominaux.

Si le traitement ne permet pas l’amélioration, ou dans des circonstances particulières (sciatique paralysante récente ou atteinte des sphincters on ferra appel à la chirurgie.

L’opération a pour but de libérer la racine nerveuse comprimée par l’hernie discale. 10 à 20% des hernies discales sont opérées.

La cure de l’hernie discale classique est suivie d’un traitement par antalgiques et anti-inflammatoires et d’une surveillance neurologique étroite. Le lever et la marche sont la plupart du temps autorisés dès le premier jour, avec l’aide d’un kinésithérapeute. En l’absence de complication, l’hospitalisation est courte (5 jours environ).

La chirurgie sous vidéoscopie consiste à pratiquer la même intervention par une voie d’abord beaucoup plus petite. Le chirurgien visionne la zone à opérer avec une petite caméra. Le patient peut, en principe, sortir dès le 2ème jour.

Quelque soit la méthode opératoire, il faut compter une période de 3 à 4 semaines minimum pour la convalescence à domicile.

Que se passe t’il après une intervention

L’évolution est caractérisée par une disparition de la douleur au réveil, qui peut réapparaître mais moins intense.

Le déficit moteur va récupérer en quelques semaines si le traitement a été précoce. En cas de lésion neurologique plus ancienne, la récupération est évaluée en 1 à 2 ans.

Les douleurs lombaires post opératoires sont fréquentes. Une reprise progressive de l’activité permettrait de la prévenir.

Il n’y a pas de consignes de repos strict. Les activités de la devront être reprise précocement et progressivement, en respectant la douleur.

La rééducation a pour but de restaurer les fonctions le plus rapidement possible et d’apprendre au patient opéré les gestes et postures à adopter dans la vie courante. Elle est essentielle pour la reprise progressive des activités.

La reprise du travail est envisageable 2 mois après l’intervention. Mais elle doit être progressive pour les professions les plus exposées, en utilisant le cas échéant le mi-temps  thérapeutique et les restrictions temporaires par le médecin du travail, voir un reclassement.

Conseils pour les hernies discales opérées ou non.

Il est important d’adopter une bonne hygiène de vie, en limitant la prise de poids, néfaste pour les intervertébrales, en faisant régulièrement de l’exercice physique comme la marche.

Les activités sportives doivent être précédées d’échauffement et suivies d’étirement. Leur reprise sera progressive en respectant la douleur.

Ne pas utiliser systématiquement une ceinture de maintien lombaire mais la garder pour les épisodes de recrudescence douloureuse ou d’efforts physiques importants.

Toujours se protéger du froid qui entraîne des contractures de muscles du dos : ne pas hésiter à utiliser la thermothérapie.

Ne pas oublier d’épargner son dos pendant le sommeil en utilisant des matelas et oreillers adaptés.

Penser à se relaxer par le massage et la thermothérapie surtout pendant les périodes de tensions psychologiques ou d’efforts physiques.

Bien suivre les séances de rééducation, même si on trouve ça long !

Et surtout tenter de garder le moral, et de préserver une bonne qualité de sommeil, en se faisant aider si nécessaire ; le facteur psychologique est important pour la guérison. Une chute du moral ou un stress, entraîne des tensions musculaires qu’il faut éviter.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Originally posted 2013-05-06 06:49:50.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et reins :