Comment éviter l’hernie discale

hernie-discale

Qu’est-ce que l’hernie discale

La plupart des personnes qui souffrent du dos redoutent le diagnostic d’hernie discale mais qu’est ce que c’est et que doit-on faire quand ce diagnostic tombe ?

Qu’est ce que l’hernie discale?

Les vertèbres sont séparées les unes des autres par un disque intervertébral. Ces disques sont constitués d’un noyau gélatineux entouré d’un anneau fibreux.

hernie-discale

hernie-discale

Quand l’anneau fibreux s’use par l’âge, les mouvements répétitifs, ou une pression trop importante, il se rompt et le noyau gélatineux sort. On dit qu’il fait une saillie = l’hernie discale. Cette saillie entre en conflit avec les éléments qui entourent la colonne vertébrale, ce qui entraîne une douleur.

Les hernies discales sont lombaires à 95% mais ont peut aussi en trouver au niveau des cervicales. Elles touchent plus souvent les hommes que les femmes.

les symptômes 

Il y a 1 personne sur 50 qui présente une hernie discale mais cette pathologie est difficile à comptabiliser, dans la mesure où certains cas passent inaperçus par leur absence de symptômes.

L’hernie discale peut donc être : inexpressive, douloureuse au niveau des lombaires ou présenter le visage d’une sciatique ou de fourmillements des membres inférieurs. L’apparition de troubles sphinctériens est une urgence chirurgicale.

- La lombalgie signe de la tension anormale à l’intérieur du disque. Ces peuvent être aiguës et très invalidantes en prenant la forme d’un lumbago.

L’augmentation de pression abdominale (toux, éternuement…) peut entraîner une augmentation de la pression intra discale et intensifier la douleur.

Mais attention toutes les lombalgies ne sont pas dues à une hernie discale

- La sciatique (douleur le long de la jambe, suivant le trajet du nerf concerné) traduit un conflit entre l’hernie et un des nerfs sciatiques

- Les fourmillements sont l’expression d’une atteinte des terminaisons sensitives.

Une hernie discale présente différents visages et la même hernie chez 2 personnes n’aura pas les mêmes symptômes ni la même prise en charge.

Le diagnostic 

Le diagnostic est essentiellement clinique.

Si les lombalgies ou persistent au delà de 3 semaines, malgré un traitement, le médecin prescrira une radio du rachis pour éliminer une autre cause possible de compression.

Dans les autres cas on peut prescrire un et un IRM au cas ou les douleurs persistent  pour situer avec précision l’ hernie.

Le traitement

L’évolution naturelle de la majorité des lombosciatiques discales, bien que longue, est favorable.

Un traitement comprenant anti-inflammatoires, antalgiques et myorelaxants est prescrit par le médecin. Il permettra de soulager la douleur.

Le repos de départ (4 à 5 jours) ne doit pas être trop prolongé pour éviter une atrophie des muscles du dos qui aurait un effet néfaste sur la douleur.

Le traitement médical doit être observé pendant au moins 6 semaines.

Ensuite on peut faire des infiltrations de corticoïdes pour compléter ce traitement si la douleur ne diminue pas.

De même un lombostat plâtré pour immobiliser le rachis peut être envisagé mais demandera par la suite une bonne rééducation pour remuscler le dos et les abdominaux.

Si le traitement ne permet pas l’amélioration, ou dans des circonstances particulières (sciatique paralysante récente ou atteinte des sphincters on ferra appel à la chirurgie.

L’opération a pour but de libérer la racine nerveuse comprimée par l’hernie discale. 10 à 20% des hernies discales sont opérées.

La cure de l’hernie discale classique est suivie d’un traitement par antalgiques et anti-inflammatoires et d’une surveillance neurologique étroite. Le lever et la marche sont la plupart du temps autorisés dès le premier jour, avec l’aide d’un kinésithérapeute. En l’absence de complication, l’ est courte (5 jours environ).

La chirurgie sous vidéoscopie consiste à pratiquer la même intervention par une voie d’abord beaucoup plus petite. Le chirurgien visionne la zone à opérer avec une petite caméra. Le patient peut, en principe, sortir dès le 2ème jour.

Quelque soit la méthode opératoire, il faut compter une période de 3 à 4 semaines minimum pour la à domicile.

Que se passe t’il après une intervention

L’évolution est caractérisée par une disparition de la douleur au réveil, qui peut réapparaître mais moins intense.

Le déficit moteur va récupérer en quelques semaines si le traitement a été précoce. En cas de lésion neurologique plus ancienne, la récupération est évaluée en 1 à 2 ans.

Les douleurs lombaires post opératoires sont fréquentes. Une reprise progressive de l’activité permettrait de la prévenir.

Il n’y a pas de consignes de repos strict. Les activités de la devront être reprise précocement et progressivement, en respectant la douleur.

La rééducation a pour but de restaurer les fonctions le plus rapidement possible et d’apprendre au patient opéré les gestes et postures à adopter dans la vie courante. Elle est essentielle pour la reprise progressive des activités.

La reprise du travail est envisageable 2 mois après l’intervention. Mais elle doit être progressive pour les professions les plus exposées, en utilisant le cas échéant le mi-temps  thérapeutique et les restrictions temporaires par le médecin du travail, voir un reclassement.

Conseils pour les hernies discales opérées ou non.

Il est important d’adopter une bonne , en limitant la prise de poids, néfaste pour les articulations intervertébrales, en faisant régulièrement de l’exercice physique comme la marche.

Les activités sportives doivent être précédées d’échauffement et suivies d’étirement. Leur reprise sera progressive en respectant la douleur.

Ne pas utiliser systématiquement une ceinture de maintien lombaire mais la garder pour les épisodes de recrudescence douloureuse ou d’efforts physiques importants.

Toujours se protéger du froid qui entraîne des contractures de muscles du dos : ne pas hésiter à utiliser la thermothérapie.

Ne pas oublier d’épargner son dos pendant le sommeil en utilisant des matelas et oreillers adaptés.

Penser à se relaxer par le massage et la thermothérapie surtout pendant les périodes de tensions psychologiques ou d’efforts physiques.

Bien suivre les séances de rééducation, même si on trouve ça long !

Et surtout tenter de garder le moral, et de préserver une bonne qualité de sommeil, en se faisant aider si nécessaire ; le facteur psychologique est important pour la guérison. Une chute du moral ou un stress, entraîne des tensions musculaires qu’il faut éviter.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager :

Mal lombaire,lombalgie aiguë

mal lombaire, lombalgie aiguë

 Qu’est-ce qu’un mal lombaire
ou lombalgie aiguë

On connaît plus la lombalgie aiguë sous le nom de .

Il y a de nombreuses personnes qui sont touchés par mal lombaire,lombalgie aiguë.

Ces provoquent une invalidité temporaire, bien que courte puisqu’en moyenne elle dure 7 à 10 jours.

Les lombalgies aiguës sont des qui sont très éprouvantes car pendant ce temps, on l’impression que peu importe la position que l’on prendra, cela fait mal.

Mal lombaire, lombalgie aiguë

Le mal lombaire, lombalgies aiguës sont généralement dues à de toutes petites déchirures des ligaments ou des muscles du dos.

Cela peut venir aussi d’un abîmé et dont le noyau se serait infiltré hors du disque, compressant un nerf.

mal lombaire, lombalgie aiguë

mal lombaire, lombalgie aiguë

Il faut à ce moment aller voir un médecin en cas de lombalgie aiguë.

Il va déterminer le problème et surtout prescrire un traitement anti-douleur, car le fait d’avoir des douleurs nous fait contracter le dos et cela n’arrange rien au lumbago.

Mal lombaire, lombalgie aiguë: les causes et

Dans la plupart des cas, une lombalgie aiguë est causée par les gestes quotidiens mal pratiqués, surtout si une usure est déjà présente.

Un travail qui demande que l’on se mette dans des positions difficiles tout au long de la journée:

_ mauvaise position assise au bureau

_ devant une machine

_ un sport pratiqué trop intensivement…

Vous pouvez aussi avoir une lorsque vous vous étirez le matin à votre réveil.

Avoir pris une mauvaise position pendant la nuit s’en sans rendre compte.

Le départ de ce mal lombaire, lombalgie aiguë est une douleur dans le bas du dos.

Celle-ci peut-être suivi d’un craquement et la douleur lombaire peut s’ à chaque mouvement.

Dès que le mal lombaire, lombalgie aiguë surgit, soyez prudent, il faut que vous alliez vous allonger en suivant quelques consignes : En cas de maux de dos, que faut-il faire ?

Comment éviter mal lombaire, lombalgie aiguë

Il y a un certain nombre de mal lombaire, lombalgie aiguë qui peuvent être évités en prenant garde lors de gestes simples de la vie quotidienne.

Il faut entretenir les muscles abdominaux et dorsaux, faire attention à maintenir son dos assez droit lorsqu’on est assis.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur ce lien

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et reins :

Quelles sont les causes du mal de dos

causes du mal de dos

 Ce que vous devez savoir
sur les causes du

En France, il y a huit personnes sur dix qui souffrent du mal de dos au moins une fois dans sa vie.

C’est surtout les personnes qui pratiquent un travail manuel qui en sont le plus souvent atteint.

L’origine de ce mal de dos est mal identifié dans 95% des cas.

Les médicament que l’on trouvent sur le marché ne soulagent plus certaines personnes.

Quelles sont les causes du mal de dos ?

Causes du mal de dos n°1: des problèmes

Les causes du mal de dos sont dues a une sollicitation grave ou inappropriée de la colonne vertébrale.

C’est les lombaires qui se trouvent de part et d’autre de celle-ci qui en souffrent et elles se déclarent par des symptômes comme:

-la contracture

-une rupture fibrillaire

-les courbatures

-une insuffisance musculaire ou une fatigue excessive.

Causes du mal de dos n°2 : une mauvaise position

C’est les mauvaises habitudes comme s’assoir ou dormir dans un lit inconfortable ou dans le cas des enfants, le port de cartable trop lourd.

causes du mal de dos

causes du mal de dos

Cette position n’étant pas adaptée, elle fait travailler certains muscles plus que d’autres.

Elle va entraîner des tensions et raideurs articulaires. Ces dernières vont provoquer, sur le long terme, une déformation osseuse douloureuse.

Causes du mal de dos n°3 : des faux mouvements ou un traumatisme physique répétitif

Pratiquer le jardinage, passer l’aspirateur, soulever des objets lourds peuvent être une des causes du mal de dos.

Cela peut endommager les muscles et les ligaments du dos et entraîner une qui peut invalider la personne.

Causes du mal de dos n°4 : les problèmes psychologiques

Le stress, la nerveuse ou l’anxiété favorisent l’installation de contractures musculaires du corps entre autres le dos.

Le résultat est que vous avez des spasmes douloureux.

Le mal de dos est  fréquent lors des périodes de familial ou professionnel.

Causes du mal de dos n°5 : maladie de la colonne vertébrale

Ce sont surtout les ostéoporoses, les arthroses, les arthrites, l’ostéite ou la tuberculose vertébrale.

S’il n’y a pas de traitement, cela peut devenir grave et entraîner une douleur invalidante.

- :

Certaine fois les femmes enceintes ressentent un mal au dos.

C’est l’action des hormones de la grossesse telles que les œstrogènes et la relaxine.

Cela est le fait que les du bassin et du bas de dos s’élargissent à cette période.

La distension des muscles abdominaux provoque une cambrure responsable d’une mauvaise position à l’origine de la douleur. L’excès du poids ne fait qu’empirer la mal.

- L’excès de poids :

Avoir un excès de poids, cela crée une pression au niveau du corps de chaque vertèbre et disque intervertébral.

La raison est simple : le poids en plus entraîne une compression et une déshydratation du disque qui deviendra de plus en plus fragile.

- Manque d’activités physiques :

Ne pas pratiquer d’activités physiques est néfaste pour le dos.

Cela fait perdre l’élasticité et la résistance à la pression des disques intervertébraux.

Les muscles et les articulations perdent de leur souplesse.

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et reins :

Quels sont les symptômes d’une hernie discale

symptôme d'une hernie discale

A quoi reconnaît-on une hernie discale?

C’est très important de connaître les d’une hernie discale,parce que cela représente le stade final de l’usure du disque intervertébral.

C’est le coussin qui se trouve entre les vertèbres.

Il y a quelques précautions a prendre pour soulager la de l’hernie discale.

Quels sont les symptômes d’une hernie discale

Ce sont les personnes de 33 à 50 ans qui sont généralement atteint d’une hernie discale.

Ce mal atteint plus souvent les hommes que les femmes.

Généralement on la situe dans le bas du dos, mais peut également survenir au niveau du rachis cervical.

symptôme d'une hernie discale

symptôme d’une hernie discale

On reconnaît souvent une hernie par les symptômes suivant:

-une douleur qui peut s’amplifier dés que l’on fait appel aux muscles du dos.

-se pencher en avant, éternuer, tousser ou tout simplement pour le moindre petit effort.

Dans certains cas l’hernie discale peut passer inaperçue,c’est-à-dire que le sujet peut souffrir de la maladie sans avoir de signes physiques.

Mais dès que le disque comprime les nerfs, la douleur se manifeste avec une diminution ou une perte de la sensibilité, des de picotements ou des faiblesses .

Quelles sont les précautions à prendre en cas d’une hernie discale

On recommande ces précautions aux personnes dont le travail est à risque et où les symptômes de l’hernie discale s’accentuent progressivement.

Les personnes qui risque d’en être victimes sont:

-les salariés avec un métier de manutention de charge lourde.

-les sportifs de haut niveau exigeant beaucoup d’efforts physiques

-les personnes de grande taille

-les femmes enceintes et les sujets ayant des proches souffrant de la même maladie.

Pour ces personnes, il faut absolument opter pour un mode de vie sain, prendre la bonne , pratiquer des activités physiques régulièrement…

Il est très important de s’échauffer avant les exercices et de s’étirement après.

Les mouvements concernent surtout la du tronc en faisant travailler les abdominaux.

Quelles sont les solutions pour soulager la douleur d’une hernie discale?

Lorsque les symptômes d’hernie discale s’amplifient et ne sont pas soulagés par les précautions à prendre, il faut chercher d’autres solutions.

Votre médecin sera alors le seul juge du traitement adéquat.

Un des premiers traitement est le repos, avec une renonciation aux gestes néfastes pour la musculature dorsale : un à deux jours pendant la phase aiguë.

On peut aussi appliquer une compresse froide ou chaude qui aura également des effets antidouleur.

Il y a aussi les anti-inflammatoires, par voie orale ou par infiltrations à la cortisone.

On peut aussi prendre des antalgiques et des décontracturants musculaires qui peuvent soulager le mal et des séances de kinésithérapie peut être nécessaire.

S’il n’y a pas de résultat, on peut avoir recours à la chirurgie car elle seule peut lutter radicalement contre la maladie.

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et reins :

Soigner une sciatique

soigner une sciatique

 A tout ceux qui veulent

Définition d’une sciatique:

La sciatique se caractérise par une partant de la fesse, puis gagnant la cuisse et enfin le pied, une raideur de la colonne et des symptômes augmentés par les efforts, la toux ou l’éternuement.

Quels sont les causes de la sciatique

  • C’est le plus souvent une hernie discale, une saillie anormale d’une partie d’un disque intervertébral, qui comprime une des 5 du nerf sciatique.
  • Il faut savoir que les 2 nerfs sciatiques partent du bas de la colonne vertébrale et descendent à l’arrière de nos jambes.
  • Une maladie des os (ostéoporose ou arthrose) peut également comprimer le nerf.
  • Une atteinte du nerf due au diabète ou à la maladie de Lyme.

 La maladie de Lyme 

La maladie de Lyme est une infection bactérienne, répandue mondialement (quelques milliers de cas par an en France), transmise à l’homme par piqûre de tiques.

Il y a plusieurs causes à la sciatique, mais le plus souvent, on ne trouve pas d’origine précise.

Les facteurs de la sciatique sont très nombreux.

C’est pour cela que la sciatique est fréquente chez les personnes en surpoids, qui portent souvent des charges lourdes, chez les sédentaires, en cas de travail en position statique, de mauvaises positions, etc.

soigner une sciatique

soigner une sciatique

Traitement pour soigner une sciatique

Le traitement pour soigner une sciatique est composé d’antidouleurs et d’anti-inflammatoires.

Si le traitement ne fait pas effet, on peut recourir à des relaxants musculaires, voire à des injections locales d’analgésiques et de corticostéroïdes.

Pour favoriser la guérison, il est très important de ne pas rester cloué au lit plus de 48 heures, et il faut reprendre ses activités quotidiennes.

La marche est recommandée pour les sciatiques. Il faudra prévoir de faire de la natation voire du vélo d’appartement qui sont deux sports conseillés.

Des exercices et des étirements sont souvent utiles pour renforcer les , améliorer la , et la flexibilité.

Si il n’y a pas de résultat avec tout ces conseils , il faudra avoir recours à la chirurgie qui permet d’éliminer la compression exercée sur le nerf sciatique.

La sciatique n’est pas une maladie, mais témoigne d’une irritation du nerf sciatique.

Cette maladie est la cause de plusieurs facteurs : un traumatisme du rachis, le canal lombaire étroit, le syndrome du piriforme, le syndrome facettaire et d’autres causes telles que les métastases ou une arthrose.

Qu’est-ce que l’arthrose

L’arthrose est une maladie qui touche les .

A la base de l’, la surface du  se fissure, s’effrite et finit par disparaître.

L’arthrose est une dégénérescence du cartilage des articulations sans infection ni inflammation particulière.

Cette dégénérescence conduit à une destruction plus ou moins rapide du cartilage qui enrobe l’extrémité des os. Anatomiquement, cette destruction s’accompagne d’une prolifération osseuse sous le cartilage.

C’est la maladie articulaire très fréquente. Les premiers symptômes apparaissent généralement à partir de 40-50 ans, mais la maladie commence souvent bien plus tôt dans la vie.

Les autres solutions pour soigner une sciatique

Dans un premier temps il y a la kinésithérapie qui permettra de renforcer les muscles dorsaux et d’assouplir le corps.

Le repos peut être indiqué, mais il est très discuté et n’est recommandé que dans certaines situations.

Généralement, il est conseillé au patient de reprendre ses activités.

Ces activités sont bénéfiques à cause de la libération d’endorphines capables d’inhiber la transmission des messages de douleur.

La physiothérapie peut-être une autre alternative de traitements pour soigner une sciatique et durer entre quatre et six semaines.

Le , le traitement par la chaleur ou l’électrothérapie s’avèrent également utiles pour limiter le mal engendré par la sciatique.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager :

Mal de dos rein ou douleur lombaire

mal de dos rein

Qu’est- ce qu’une lombaire

On confond souvent une douleur lombaire avec un mal de dos rein, alors que la plupart du temps il s’agit causes variables du . Le principal est d’aller voir son médecin qui fera un diagnostic de votre mal de dos rein et vous indiquera les examens a faire.

Dans cet article nous allons voir les causes les plus connues et les traitements disponibles pour soigner les douleurs.

mal de dos rein

mal de dos rein

Mal de dos rein: les causes  de la douleur lombaire

Le mal de dos rein fait partie des diagnostics d’une douleur lombaire qui peut avoir plusieurs causes.

Les causes les plus courantes sont les affections , les causes discales, les traumatismes, les troubles de la statique vertébrale et les causes rhumatismales, le mal de dos rein peut également être confondu avec d’autres affections.

Mal de dos rein: les pathologies

Il y a aussi toutes les pathologies des viscérales de l’abdomen, telles que la lithiase rénale, hydronéphrose, une pancréatite ou l’abcès rénal.

On note aussi qu’il y a la pyélonéphrite, un fécalome ou une occlusion intestinale.

Les affections gynécologiques telles que la rétroversion utérine, une grossesse ou une infection des ovaires ou des trompes.

C’ est aussi des maladies osseuses touchant les vertèbres lombaires.

Cela peut se manifester sous forme de , d’ostéoporose, d’ostéomalacie, de myélome, d’épiphysite vertébrale, d’ostéite, de maladie de Pott ou de spondylodiscite.

Qu’est-ce que la maladie de PAGET

C’est une maladie chronique associant des anomalies de l’architecture de l’os et une fibrose de la moelle. La maladie de Paget réalise une dystrophie osseuse condensante.

Les hommes sont plus souvent atteints et surtout après 50 ans. La fréquence en Europe est de 3 à 4% de la population de plus de 50 ans

Qu’est-ce que la maladie de POTT ou

Le Mal de Pott est une spondylodiscite, c’est-à-dire une infection d’un disque intervertébral ou des corps vertébraux adjacents, due au bacille de la tuberculose.

Il s’agit d’une urgence médicale qui nécessite une prise en charge rapide, une antibiothérapie lourde et longue (12 mois de traitement) et parfois un traitement chirurgical orthopédique.

Sa dénomination provient du chirurgien britannique Percivall Pott, connu pour ses travaux sur cette maladie.

Il représente 50 % des manifestations de la tuberculose ostéo-articulaire. La contamination est hématogène

Un mal de dos rein peut être d’origine tumorale. Cela peut-être des tumeurs vertébrales telles que les métastases, la maladie de Hodgkin, l’hémangiome ou le lymphosarcome.

Lymphome de Hodgkin

 La cellule de Sternberg est indispensable au diagnostic, mais elle n’est pas totalement spécifique et peut se retrouver (rarement) dans d’autres types de lymphomes (lymphomes T périphériques en particulier).
Sa nature a été longtemps débattue mais il est maintenant bien établi qu’il s’agit d’une cellule de la lignée lymphoïde B1.

Le lymphome de Hodgkin (LH) ou lymphome hodgkinien (par opposition au lymphome non hodgkinien) est un type de lymphome caractérisé par la présence de grandes cellules atypiques, les cellules de Reed-Sternberg.

Le fait qu’il s’agisse du premier lymphome bien caractérisé, a conduit à appeler, par exclusion, lymphomes non hodgkiniens (LNH) tous les autres types de lymphome.

On peut causer une douleur lombaire s’il y a un relâchement musculaire abdominal, à cause d’un manque d’exercices, d’un surpoids ou d’une origine psychosomatique

Comme il y a beaucoup de causes différentes, il faut absolument consulter votre médecin.

Consulter aussi un neurochirurgien pour avoir le bon diagnostic, faire les bons examens et avoir le bon traitement pour vous. Si vous ne consultez pas le mal de dos rein ou douleur lombaire peut devenir chronique, invalidante et frustrante.

Quels sont les traitements pour soigner le mal de dos rein

Il y a beaucoup de traitement pour soigner mal de dos rein ou douleur lombaire.

La ceinture lombaire

La ceinture lombaire enveloppe le dos et permet de soulager le mal de dos rein.

Elle aide la personne qui en possède une de poursuivre ces activités quotidiennes normalement et aussi vite que possible.

Elle évite l’abus de médicament et prévient les faux mouvements.

Elle est conseillée pour certains métiers de magasinage ou pour les longs trajets…

Mal de dos rein:les médicaments

Il y a 3 catégories de médicaments qui sont couramment utilisées :

-Les antalgiques de type 1, 2 et 3. Ils sont donnés en fonction de l’échelle de la douleur.

Le type1: il fait partie des médicaments à base de paracétamol, d’acide salicylique ou d’anti-inflammatoire non stéroïdien.

Le type 2: il fait partie des médicaments qui sont composés de codéine

Le type 3: il fait partie des médicaments les plus puissants parce qu’il sont dérivé de la .

Les médicaments de types 2 et 3 sont efficaces, mais leur utilisation nécessite obligatoirement un suivi médical.

On peut avoir recours à des infiltrations rachidiennes.

Ces infiltrations sont à base de cortisone ou d’anesthésiques.

La cortisone diminue l’inflammation ainsi que la douleur et l’anesthésie favorise un endormissement de la zone à injecter.

On peut aussi faire appel à la la chirurgie mais seul le médecin peut décider et elle ne sera adoptée qu’après échec de tous les autres traitements. C’est la laminectomie, la discectomie ou la fusion.

Marre d’avoir mal au dos…Cliquez sur ce lien

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et :

Comment soulager un lumbago

lumbago

Le ou comment le soigner

Quand on soulève du poids, il arrive qu’on se déclenche un lumbago.

Cela peut arriver aussi lorsque l’on a une quinte de toux et a ce moment il y a une intense qui apparaît.

Cette douleur nous empêche de faire notre travail quotidien.

Le lumbago

Le lumbago est plus connu en tant que tour de rein. Celui-ci est une crise de lombalgie aiguë.

Le lumbago est dû à une pathologie de l’arc postérieur vertébral et se retentit sur les et autres tendons tout autour.

C’est un mal de dos qui peut devenir chronique, et les traitements ne garanti pas une guérison.

Il faut savoir que le lumbago est héréditaire, il y a des personnes qui sont plus exposées que d’autres.

Les causes du lumbago

Il y a certains facteurs au lumbago comme le , le surpoids mais aussi une mauvaise hygiène posturale sont des facteurs de risque.

Quand on a un lumbago, on peut avoir un arrêt de travail de quelques jours.

L’arrêt de travail peut-être prolongé si le mal de dos devient chronique.

Qu’est-ce qu’un lumbago

On va voir ce que c’est qu’un lumbago et d’expliquer les symptômes et le mécanisme.

On sait que la est constituée de pas moins d’une vingtaine de vertèbres dont 5 vertèbres lombaires suivies par les vertèbres sacrées en plus du coccyx.

Un disque intervertébral, composé d’un  noyau gélatineux et entouré d’un anneau fibreux, celui-ci sert d’amortisseur et permet la mobilité des vertèbres.

Si l’anneau fibreux se fend alors la gélatine du noyau y rentre ce qui provoque un lumbago.

Quand une personne est atteint de lumbago, il a tendance à porter le tronc en avant.

Rien que le fait de bouger, cela déclenche de vive douleur qui gagne l’arrière de la cuisse et de la jambe.

Se relever, s’asseoir et marcher est un supplice, créant chez la personne une impotence fonctionnelle.

lumbago

lumbago

Que faire en cas de lumbago

Si vous souffrez d’un lumbago, il faut absolument consulter un médecin de rééducation fonctionnelle, d’autres spécialistes peuvent être sollicités, entre autres  kinésithérapeutes, acupuncteurs, ostéopathes, homéopathes.

Pour les douleurs il faudra faire des massages. Et ne pas oublier de se reposer avec des compresses chaudes, de l’homéopathie en plus du traitement médical.

Il n’y a pas d’âge pour souffrir d’un lumbago, un enfant de 11 ans peut être amené a souffrir d’un lumbago.

Si celui-ci fait des activités trop intenses, ou fait des mouvements inadaptés et mal dosés. Cela est pareil pour les petites filles sujettes à une hyper lordose (dos creux).

On peut voir que chez l’adulte de 30 à 40 ans, la fréquence d’un lumbago est plus accrue.

Etant donné qu’il peut faire des faux mouvements, port d’une charge trop lourde, ou après avoir gardé trop longtemps la position assise.

Et chez les personnes âgées présentant de l’arthrose vertébrale, ou encore une ostéoporose.

Depuis un certain nombre d’année, il y a des campagnes qui ont été créées pour mener des actions de prévention auprès des écoles, auprès  des entreprises du secteur du bâtiment.

Elles interviennent pour apprendre a tout le monde les gestes, des mouvements et des postures pour ne pas avoir de douleurs au dos.

Les médecins du travail sont de plus en plus vigilants auprès des personnes qui occupent des postes de secrétariat ou de manutention, où la position assise est un facteur à risque pour le dos.

Quand au traitement du lumbago , la prise d’anti-inflammatoires durant quelques jours est généralement suffisante dans un premier temps.

Le repos est obligatoire pour faciliter la guérison. Il ne faut pas rester coucher, mais il faut éviter de faire des mouvements qui blessent, le temps de la cicatrisation.

Il faut éviter les voyages en voiture dans les périodes de douleurs

Il faut peut-être faire des infiltrations de cortisone dans les espaces intervertébraux.

C’est très rare de se faire opéré pour traiter un lumbago.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

Hernie Intra Spongieuse Mal Dos

hernie spongieuse

Avez-vous entendu parler
des hernies intra spongieuse

Il existe plusieurs sortes de maux de dos qui sont douloureux dont l’hernie intra spongieuse.
Mais attention, ce n’est pas une hernie comme les autres…

Une hernie intra spongieuse de quoi s’agit-il?

Une des pathologie dont on parle lorsque l’on a mal au dos est l’ hernie intra spongieuse.

Ce mal de dos qui est lié à la croissance s’arrêtera en même temps que la croissance mais les dégâts créés risquent d’être irréversibles.

C’est à dire que la colonne vertébrale ne se forme correctement tout au long de la croissance du sujet.

La plupart du temps on voit cette malformation progressive qu’a la suite d’une radiographie concernant le sujet  ou suite à des douleurs en vieillissant.

Il y a certaines conséquences dont l’une peut être le rétrécissement de la partie ou se trouve les intervertébraux  de .

Et il y a aussi un risque que les cartilages et l’ le long de la colonne vertébrale se fragilisent.

L’ hernie intra spongieuse comment se forme t-elle?

La matière de l’os vertébral qui est devenu spongieux donc a ce moment on dit qu’il y a une hernie intra spongieuse.

Et  chaque fois qu’il y aura un choc, une vertèbre va créer une marque en s’enfonçant dans le disque présent entre deux vertèbres pour amortir les chocs.

Il y a une différence entre une hernie discale et une hernie intra spongieuse, même si on peut voir des liens entre ces maux de dos.

On dit qu’il y a une hernie quand le noyau du  se déplace hors de son emplacement et va s’infiltrer vers la vertèbre du dessous.

hernie spongieuse

hernie spongieuse

Les douleurs

Les douleurs sont provoquées par la compression des nerfs qu’il va croiser dans son cheminement, et quand la personne pratiquera ces activités provoquant un choc même léger de la colonne vertébrale.

A ce moment, la vertèbre rencontrera le disque, et de ce fait le noyau délogé imposera une pression sur les nerfs présents entre les deux.

On demande aux personnes souffrant d’hernie intra spongieuse, d’éviter de pratiquer des activités risquant de provoquer ces chocs: comme certains , son activité professionnelle pouvant solliciter la colonne vertébrale de façon brusque, cela provoquerait  une aggravation accélérée et des maux de dos.

Cet article a pour but de vous informez sur l’hernie intra spongieuse, mais selon le mal de dos dont vous souffrez il faut consulter un médecin pour avoir un diagnostic sur ce mal de dos.

 Pour plus d’information nous vous proposons ces vidéos gratuites pour soulager mal de dos.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et reins :

Les causes d’une hernie discale

hernie discale

L’hernie discale

Les maux de dos les plus courants et qui sont très douloureux sont des hernies discales. Ces hernies discales ne sont pas visible pendant très longtemps avant de vraiment faire son apparition.

hernie discale

hernie discale

Qu’est-ce qu’une hernie discale

Si un est usé alors on parle d’hernie discale. Il y a des disques tout le long de , entre chaque vertèbres.

Ces disques ont pour but de maintenir  plus souplement et un amortissement des vertèbres en cas de choc.

Il se compose d’une membrane fibreuse qui contient un noyau, l’hernie discale est provoquée par le déplacement partiel du noyau hors de la membrane.

De plus si ce noyau comprime sur son trajet un nerf (présents entre les vertèbres), il y aura des de l’ hernie discale qui se feront ressentir.

Le symptôme principal de l’ hernie discale étant la douleur.

Si le disque est abîmé ou fragilisé, alors le noyau se déplace. Dans la plupart des cas une hernie discale se situe en bas du dos soutenant notre poids et amortissant le plus de chocs. Mais elle peut aussi être placée tout en haut au niveau cervical, selon la cause.

Quels sont les symptômes d’une hernie discale

On peut reconnaître les symptômes d’une hernie discale parmi plusieurs types de maux de dos.
Tout les moyens pour solliciter les muscles dorsaux sont des symptômes d’une hernie discale.

Il y a les éternuement, une toux ou le fait de se pencher en avant va être douloureux.

Quand il y a l’apparition  d’une douleur de part son positionnement, on peut reconnaître une hernie discale: toute station assise, debout ou allongée sur le ventre prolongée va faire naître de la douleur.

Elle peut se prolonger jusqu’au genou, ceci est un symptôme de l’hernie discale sciatique.

Quel est son origine

La détérioration d’un disque intervertébral est une des origines de l’hernie discale.

Les personnes qui ont une activité professionnelle qui sollicite les disques, a ce moment prècis les symptômes de l’hernie discale peuvent apparaître.

Une femme enceinte a un risque d’avoir une hernie discale, de par le poids à soutenir surgissant en quelques semaines.

Donc en cas d’obésité, on peut avoir une hernie discale.

L’hernie discale peut être héréditaire, il peut y avoir plusieurs personnes d’une même famille en être atteintes.

Mais le symptôme douloureux de l’hernie discale ne l’est pas forcément, tout dépendra de la direction de la sortie du noyau.

Comment prévenir d’une hernie discale

Certains facteurs sont évitables, car prendre des mauvaises , mal se positionner, et d’autres choses peuvent amener ou aggraver une hernie discale.

Donc pour éviter d’avoir une hernie discale ou qu’un disque s’abîme trop tôt, voici une formation offerte gratuitement pour   au travail et au quotidien.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et reins :

Traitement hernie discale

hernie discale

Ce qu’il faut savoir sur les hernies discales

Pour vous de la que provoque l’hernie discale, il existe une solution qui est l’.

Hernie discale

Dans tout les cas, la cause de  l’hernie discale est que vous avez un disque intervertébral qui est abîmé.Donc il ne peut plus faire sont rôle d’amortisseur, d’ou votre mal de dos.
C’est a dire que le noyau qui se trouve a l’intérieur du disque sort en partie de son emplacement initial et il va compresser un ou plusieurs nerfs, notamment à chaque mouvement sollicitant .

hernie discale

hernie discale

Une personne ressent énormément des lorsqu’il y a pression du nerf.

Lorsque la douleur devient insupportable le médecin vous propose de faire une infiltration.

Comment se pratique une infiltration

Lorsqu’il y a une hernie discale on pratique l’infiltration a l’aide d’une aiguille de taille importante.Celle-ci qu’on enfonce un tout petit peu sert de guide à une aiguille plus longue et fine. Cela permet d’atteindre l’enveloppe des nerveuses concernées.

A ce moment le spécialiste injecte le corticoïde dédié au soulagement de la douleur de la personne, celui-ci traitera l’inflammation locale provoquant les douleurs.

Cette pratique qu’on appelle infiltration épidurale est utilisée pour l’hernie discale mais il existe d’autres méthodes d’infiltration qui peuvent être pratiquées selon la situation précise de ce qui cause la douleur.

Est-ce douloureux une infiltration?

On vous fait l’infiltration , mais elle n’est pas réellement douloureuse.

On ressent quelque chose que lorsque la première aiguille passe dans la peau, plus la personne est détendue, plus il sera facile au praticien de cibler exactement et du premier coup le lieu d’injection.

Cela  réduira  le temps de l’intervention et les risques de dévier ou aller trop profondément, et le passage de l’aiguille ne sera pas douloureux.

Quand le praticien injecte le produit, il arrive qu’on ressent une douleur parce que celui ci augmente la pression.

Mais si vous venez a ressentir comme une sensation de décharge  électrique c’est que le praticien s’est trop rapproché des racines du nerf.

Il faut le lui dire de suite, pour qu’il retire de quelques millimètres l’aiguille, afin que la personne soit soulagé et pour que l’intervention soit utile.

Il y a plusieurs ressentis face à la douleur, c’est à dire qu’il y a des personnes qui auront plus de douleur que d’autres , mais les résultats sont de même. Alors que certains seront entièrement soulagés d’autres ressentiront encore une douleur.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager :