Comment soulager mal de dos avec les remèdes de grand-mère

Remède Naturel

3 remèdes de grand-mère
pour

De nos jours pour se soulager de n’importe quel mal, on fait appel aux remèdes de nos grands-mères. C’est pas parce que l’on ne croit pas aux médicaments, mais étant donnée que l’on en a pris déjà régulièrement pour se soulager de ce mal. Donc maintenant on veut essayer une autre technique de soin, alors pourquoi pas les remèdes de grand-mère.

Comment soulager mal de dos avec les remèdes de grand-mère

Comment soulager avec les remèdes de grand-mère

Anti et anti inflammatoires

Lorsque l’on souffre énormément du dos on se tourne toujours vers les anti douleurs ou les anti inflammatoire. Ces deux sortes de médicaments sont prescrits par les médecins pour soulager votre mal de dos.
Ce type de douleurs qu’est le mal de dos fait parti de celles qui surviennent brusquement et qui a du mal a partir. Un certain nombre de personne en sont atteinte au moins une fois dans sa vie.
Si les remèdes de grand-mère peuvent soulager le mal de dos et d’autres maux ,alors pourquoi pas essayer. Rien ne vaut que les remèdes naturels.

  • Pour soulager mal de dos, voici le premier remède

Pour la confection de certain remède ,des fois il faut utiliser des ingrédients que l’on n’utilise plus ou que l’on a jamais entendu parler. Mais pour ces remèdes dont on va vous donnez la recette ,il n’y a pas de souci a ce faire parce que l’on connaît ces ingrédients. Il vous faut de la farine de froment de préférence, d’un peu de piment de Cayenne que vous aurez réduit en poudre et d’un peu dos tiède.
Il faut mélangez la farine et la poudre de piment puis ajoutez l’eau tiède, jusqu’à ce que cela donne une sorte de pâte, puis placez votre préparation dans un linge, fermez le avec un lien de manière à faire un type de bouillotte en tissu, et posez ceci sur la douleur dorsale. Vous devrez vous tenir tranquille une bonne heure même plus si vous pouvez pour soulager vos maux de dos.

  • Pour soulager la dorsale du genre lombalgie, voici le deuxième remède

Le cataplasme fait parti des remèdes de grand-mère, on essaye de les reproduire avec les patchs et c’est très utiles.
Comment préparer un cataplasme, vous faites bouillir dans du vinaigre un peu de flocon d’avoine et appliquer et placez le sur la région douloureuse pendant qu’il est chaud, sinon il sera inefficace.

Cette recette fait partie des remèdes de grand-mère les plus connus et des plus efficace. Elle serait plutôt conseillé pour les personnes qui souffre régulièrement de mal de dos. Non parce qu’elle n’est pas efficace au contraire parce qu’il faut des ingrédients que l’on a peut être pas chez soi ,mais ils ne coûtent pas chers.
Il faut prendre 2 grammes d’argile verte que vous mélangerez avec de l’eau de source pour que ce mélange soit agréable.Il faut aussi quelques gouttes d’arnica, si vous voulez parfumer ce cataplasme ,vous pouvez y ajouter de l’huile essentielle d’eucalyptus.
La dernière étape est de l’appliquer en couche épaisse sur la région douloureuse, pour recouvrir votre cataplasme utilisez des feuilles de chou, et maintenez-vous au chaud, retirez-le lorsqu’il est froid. Pour soulager vos maux de dos assez rapidement, ce remède sera efficace mais il faut le renouveler .

Cet article est de l’information, donc il ne faut surtout pas arrêter votre traitement , ces remèdes de grand mère peuvent- être un bon complément, et n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.

Originally posted 2012-04-28 06:22:32.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

L’hernie discale

Qu’est ce qu’une hernie

L’expression la plus connue pour décrire un mal de dos c’est le « mal du siècle ». Une des causes c’est l’hernie discale.Elle se caractérise par une lombalgie ou une

Elle est souvent a l’origine de douleurs qui peuvent etre accompagnées ou non de sciatique, l’ hernie discale serait responsable de 2 % des maux de dos. Le coupable c’est un disque intervertébral fissuré.

Une déformation du disque intervertébral en cause

On appelle hernie discale, une maladie liée au déplacement d’un des disques intervertébraux. La est composée de 24 vertèbres dont 7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires. Entre chacune d’entre elles il y a un disque intervertébral, sorte de coussin amortisseur. Ce disque est composé de deux éléments : un noyau central entouré d’un anneau fibreux  qui attache les deux vertèbres l’une à l’autre.
D’autre part si l’anneau vient a se fissurer, la substance du noyau fait saillie à l’extérieur de la colonne vertébrale. C’est ce qu’on appelle une hernie discale. Ce débordement du disque intervertébral peut alors provoquer la compression d’une racine nerveuse ou de la moelle épinière.
Ce sont plus les hommes que les femmes qui sont touchés par cette affection dite hernie discale. Elle survient généralement entre 35 et 55 ans suite au surmenage, au soulèvement d’une charge lourde ou encore après une torsion brusque du tronc. La grossesse et le surpoids sont aussi des facteurs de risque. Dans certains cas des personnes d’un jeune age sont atteint de cette affection.

Diagnostic de l’hernie

Les symptomes de l’ hernie discale sont différents d’un patient à l’autre. Parfois elle se caractérise par des douleurs aiguës. Elles sont souvent concentrées dans le bas du dos, car 95 % des hernies discales sont situées au niveau des vertèbres lombaires. Les symptômes classiques sont donc un mal de dos ou lombalgie. La colonne vertébrale est alors très douloureuse.
Si le disque comprime la racine nerveuse, on parle de névralgie sciatique. Il faut savoir que 85 % des sciatiques sont issues d’une hernie discale. Les douleurs se situes souvent à la fesse, la cuisse et la jambe, avec une sensation de fourmillement et parfois une paralysie. Dans les cas les plus graves, c’est la moelle épinière qui est touchée, qui provoque une paralysie des membres. Il est conseillé dans ces cas voir un médecin de toute urgence.
Généralement le patient consulte son médecin lorsque les sont insupportables. Elles est d’ailleurs une des causes de consultation dans les centres anti-douleur. Lors de ces visites, le médecin demande au patient la fréquence, l’intensité et la localisation des douleurs. L’examen est complété par une radiographie du rachis suffisante pour poser le diagnostic. S’il y a un doute sur le diagnostic le médecin peut proposer un scanner ou une IRM, qui permettront de visualiser l’hernie.

Les solutions thérapeutiques

Les hernies discales sont plus ou moins sévères et les douleurs du dos varient en fonction des personnes. Il y a quatre approches possibles :

Le médicamenteux, à base d’anti-inflammatoires non stéroïdiens , d’antalgiques ou de myorelaxants (décontractants musculaires). Prescrits sur de courtes durées et accompagnés d’un repos, ces traitements suffisent dans la plupart des cas pour supprimer les douleurs. L’ hernie peut persister malgré l’absence de douleurs ou bien disparaître toute seule ;

L’infiltration locale d’anti-inflammatoires (corticoïdes) est proposée en cas d’échec au traitement médical. Elle peut être renouvelée deux à trois fois en fonction des patients ;

La nucléolyse ou chimionucléolyse consiste à détruire le noyau du disque intervertébral par injection d’une enzyme extraite du fruit de la papaye (chymopapaïne ou chymodiactine). Ce traitement est efficace dans 90 % des cas ;

L’opération chirurgicale est pratiquée en urgence suite à une paralysie des membres ou des sphincters anal et urinaire, et lorsque aucun des traitements précédents ne répond. Seules 5 à 10 % des hernies nécessitent ce type d’intervention.

Selon le traitement choisi, il peut-etre accompagné de séances de rééducation chez le kinésithérapeute. C’est pour éviter les récidives et permettre d’assouplir et de muscler le dos.

L’ hernie discale disparaît d’elle même dans 50 % des cas et les traitements non-chirurgicaux permettent la guérison dans 80 % des cas. La prévention reste la meilleure solution pour votre dos, prenez donc soin de votre dos et préférez les sports non traumatiques tel que la marche rapide, le cyclisme et la natation.

Originally posted 2012-04-14 06:15:23.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et reins :

Comment soulager mal de dos avec des médicaments

Solution pour soulager

Les médicaments pour soulager mal de dos.

En 30 ans il y a eu beaucoup de publication scientifique et plusieurs personnes victimes de ce mal. Le mal de dos est bien le mal du siècle. Le pourcentage de la population française qui souffre de ce mal est de 60% a 90%. Pour soulager la des personnes ,il existe des médicamenteuses.

En vingt ans le nombre de ces personnes souffrant de mal de dos n’a fait qu’augmenter. Cette pathologie a beaucoup changé ces dernières années.De nos jours les personnes qui souffrent de mal de dos sont des travailleurs de force que des travailleurs statiques, bricoleurs du dimanche et autres stressés de la vie moderne. Il existe plusieurs types de prises en charges, dont les médicaments. 

Le trio anti-douleur

On utilise trois catégories Trois catégories sont couramment utilisées.

Les antalgiques

Les antalgiques rendent les plus supportables.Ils se composent de paracétamol à l’aspirine si cela ne fait pas effets il y a les dérivés de morphine.

Pour les antalgiques de niveau 1 il est conseillé d’en prendre 4g/jour maximum en 4 prises .Il sont consommés par auto-médication.

Pour les antalgiques de niveau II et III dont ils sont très efficace, il faut etre suivi par un médecin. Il y a des médicaments qui associent le paracétamol et la codéine (niveau I et II).Ces antalgiques sont délivrés sans ordonnance lorsque la dose de codéine est faible. Ils sont indiqués dans le symptomatique des d’intensité modérée à intense ne répondant pas à l’utilisation d’antalgiques de palier I utilisés seuls.

Les anti-inflammatoires

Ils rendent la douleur moins forte en cas d’inflammation importante et sont plus efficaces que les antalgiques chez certaines personnes. On en distingue trois sortes. Et comme leurs cibles d’action ne sont pas les mêmes, il est possible de les associer.

  • Les non-stéroïdiens : aspirine, ibuprofène…
  • Les corticostéroïdes ne sont pas recommandés à long terme dans le traitement de la lombalgie . Ils ne doivent être utilisés que sur le court terme ;
  • Les myorelaxants : sont utiles quand la contracture est excessive et trop prolongée. Ils agissent en décontractant les muscles. Il ne faut les prendre que pendant un laps de temps limité, pour éviter une accoutumance physique, en sachant qu’ils peuvent provoquer de la somnolence. Aussi il est conseillé de les prendre le soir au coucher. L’ANAES recommande leur utilisation pour une durée maximale de deux semaines et préférentiellement après une recrudescence de la douleur.

Les antidépresseurs tricycliques

Ils ont un effet antalgique modeste chez le lombalgique. Leur versant antidépresseur permet d’estomper l’aspect « intolérance à la douleur ». Il appartient néanmoins au prescripteur d’évaluer le rapport bénéfice/ risque, en dehors d’un état dépressif.

Par voie locale

Les anti-inflammatoires

Ils sont proposés sous forme de gels et de pommades à faire pénétrer par les pores de la peau et soulager le mal de dos

Les corticoïdes

Les infiltrations épidurales et intra-articulaires de corticoïdes semblent avoir un effet à court terme sur les lombalgies . Ce type de traitement ne doit pas être essayé en première intention.

Mais d’autres solutions non-médicamenteuses existent. Pour en savoir plus, découvrez notre dossier pour vous réconcilier avec votre dos.

Originally posted 2012-04-13 06:00:38.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

Qu’est-ce que les lombalgies

Les lombalgies ou

Les les plus fréquents sont souvent appelés des lombalgies,  portent hélas bien leur nom, même si nous les rebaptisons parfois « mal aux  ». Ces douleurs  des sont d’ordre mécanique ou inflammatoire.

Elles apparaissent et disparaissent presque aussi vite qu’elles sont venues : ce sont les lombalgies aiguës, appelées aussi « lumbagos ».

Elles peuvent durer plusieurs mois : on les appelle des lombalgies chroniques.

Une lombalgie  est un symptôme et non une maladie. Elle se définit par une qui se situe dans la partie basse de la colonne vertébrale, au niveau des vertèbres lombaires.

Voilà pour les points communs. Sinon les lombalgies peuvent avoir plusieurs visages : brutales ou non, peu ou très invalidantes, circonscrites à la zone dorsale ou irradiant hors de leur « territoire d’origine », etc.

Dans un certains nombres de cas, on guérit rapidement d’ en quelques jours. Seulement 10 % relèvent d’un parcours médical, avec la chirurgie comme ultime recours, mais seulement pour de rares patients.

Le lumbago (ou lombalgie aiguë)

Le célèbre « tour de rein » sévit brutalement et bloque le bas du dos en lui infligeant une douleur sévère. C’est la cause la plus fréquente de lombalgie aiguë.

Un lumbago arrive généralement suite à une mauvaise posture : on se penche en avant les jambes raides et les fesses en l’air pour lacer ses chaussures, cueillir des champignons ou, pire, attraper le pack de 6 bouteilles d’eau minérale… et on ne se relève pas. C’est le mouvement brusque qui pose problème plus que la charge à porter. On peut se « faire un lumbago » en ramassant simplement sa fourchette !

Illustration sur le lumbago, ne pas hésiter à appeller un médecin

Ce qui s’est passé : la position « penchée en avant en fournissant un effort » n’est pas prévue dans le cahier des charges de la colonne vertébrale. En ignorant cette loi physiologique, on impose au noyau discal une compression très forte (plusieurs centaines de kilos), et on le libère brusquement en se relevant. Le choc est si violent que le noyau parvient à déchirer quelques fibres de l’enveloppe qui le protège. C’est une entorse du dos, en quelque sorte !

La lombalgie chronique

Un lumbago mal soigné et la lombalgie chronique s’installe peu à peu. Lancinante, la douleur dorsale se repend dans le bas du dos, soit tout le temps, soit en « pointillés », mais en tout cas de façon prolongée, c’est-à-dire pendant plusieurs mois.

Souvent associée à une sensation de « blocage », elle s’épanouit à la faveur d’une activité un peu (marche prolongée, shopping…) ou inconfortable (long trajet en voiture).

Elle s’estompe lorsqu’on se repose en position allongée, ce qui fait traîtreusement croire que le « repos chronique » peut venir à bout des « douleurs chroniques ».

C’est exactement l’inverse qu’il faut faire. Ce qui se passe le plus souvent c’est qu’il s’agit de la détérioration d’un ou plusieurs éléments de la colonne vertébrale : les disques intervertébraux s’abîment en vieillissant, les vertèbres sont atteintes d’arthrose, tandis que les ligaments sont irrités. Voilà le cocktail privilégié pour souffrir du mal de dos chronique.

Mais dans la majorité des cas, les lombalgies sont des contractures musculaires qui sont dues à des mauvaises positions, des micro-traumatismes…

Des fois, la lombalgie est le premier symptôme d’une infection, d’un rhumatisme, d’une tumeur ou d’une autre maladie touchant les organes de proximité. C’est pourquoi face à une qui perdure, il faut consulter votre médecin, qui établira le diagnostic précis.

Originally posted 2012-04-12 06:00:02.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et reins :

Quelles sont les causes possibles d’une douleur lombaire

Qu’est-ce qu’une

Les causes possibles d’une douleur lombaire

La douleur lombaire est généralement appelée mal de rein et se situe en bas du dos.
Ce motif de plainte est très fréquent et dont les causes sont très variables. Pour faire le bon diagnostic ,il faudra voir un médecin qui vous orientera pour plus d’examens.
Cela étant on peut dresser le catalogue des diagnostics possibles.
D’autres articles de ce site traite en détail les les plus courantes que nous allons citée ci-dessous

Les causes musculaires :

C’est les lombaires qui se situent de part et d’autre de la colonne vertébrale lombaire qui sont en cause :
- Rupture fibrillaire suite à un effort violent
- fatigue excessive
- simple courbature due à un effort inhabituel et prolongé ou à un état fébrile
- Insuffisance musculaire.

Les causes discales 

C’est un disque intervertébral qui est touché.
C’est commune simple, le voire la névralgie sciatique

Les troubles de la statique vertébrale

Ils peuvent entraîner des douleurs souvent d’origine musculo-tendineuses en raison du déséquilibre induit :
- Raccourcissement d’un membre inférieur.
- vicieuse de la vie moderne : banc scolaire, auto, profession.
- Cyphose (dos voûté)
- Hyperlordose: le creux du bas du dos est accentué,
soit par glissement vertébral ,
soit sans déplacement vertébral , en post-ménopause (Hyperlordose douloureuse chez la femme de 60 ans obèse et ostéoporotique),
soit hyperlordose constitutionnelle.
- des articulaires postérieures: extension douloureuse, sujet âgé
- Spondylolyse (destruction de l’isthme de la dernière vertèbre lombaire).
- Entorse lombo-sacrée.
- Anomalies transitionnelles de la charnière lombo-sacrée : il s’agit de malformations congénitales dont la responsabilité dans les douleurs est controversée : Sacralisation de L5 ou lombalisation de SI.
- Canal lombaire étroit

Les traumatismes

- Choc, chute, mouvement forcé, notamment la rotation du tronc, effort musculaire brutal et inhabituel.
- Fracture.
- Tassement du corps vertébral soit spontané soit suite à une chute chez une personne âgée ostéoporotique
- Douleur tardive après fracture  par absence de rééducation fonctionnelle.
- douleurs post-opératoires :
Lombalgie résiduelle après intervention .
Séquelles douloureuses de greffe vertébrale.
Après ponction lombaire.

Les causes rhumatismales

La cause la plus fréquente est l’arthrose, surtout chez les personnes âgé, bien qu’il n’y ait pas de parallélisme entre les aspects radiographiques et l’intensité de la douleur. D’autres facteurs interviennent dans la genèse de la douleur (activités, , etc…).
Les rhumatismes inflammatoires , plus préoccupants, sans rapport avec l’âge. Les douleurs sont aussi nocturnes :
- Rhumatisme articulaire aigu.
- Rhumatisme psoriasique.

Les maladies osseuses

Elles peuvent toucher entre autre les vertèbres lombaires
- Ostéoporose (ménopause, sénilité, immobilisme).
- Ostéomalacie.
- Ostéite fibro-kystique de Recklinghausen (hyperparathyroïdie).
- Maladie de Paget.
- Ostéopétrose
- Myélome multiple (maladie de Kahler).
- Epiphysite vertébrale des adolescents, ostéochondrite de croissance (maladie de Scheuermann).
- Mal de Pott (tuberculose osseuse)
- Spondylodiscite non tuberculeuse : c’est une infection du tissu osseux. L’infection débute en général dans le corps vertébral, puis s’étend au disque.

Les tumeurs vertébrales

- Hémangiome.
- Lympho ou réticulosarcome.
- Maladie de Hodgkin.
- Plasmocytose.
- Métastases.
- Tumeurs de voisinage comprimant les troncs nerveux.

Les maladies viscérales abdominales

- Lithiase rénale (calcul du rein).
- Hydronéphrose (dilatation d’un rein).
- Pyélonéphrite (infection rénale).
- Abcès du rein ou péri rénal.
- Pancréatites.
- Fécalome, Obstruction intestinale, occlusion intestinale.
- Anévrisme de l’aorte.
- Relâchement des muscles de la paroi abdominale (obésité, manque d’exercice, éventration)
- Affections gynécologiques :
Rétroversion utérine.
Grossesse.
Infections des ovaires ou des trompes.
Prolapsus.
Toute tumeur pelvienne notamment fibrome, kyste…
Séquelles d’accouchement.
Séquelles d’opération mutilante des organes génitaux.
Toutes les causes de congestion des organes pelviens
Causes psychosomatiques, basées sur des problèmes féminins essentiellement.

Les lombalgies d’origine neurologique

- Le zona : il peut toucher la région lombaire et la douleur souvent à type de brûlure peut précéder l’éruption cutanée caractéristique
- Neurinome (et notamment neurinome intrarachidien de la queue de cheval).
- Symptôme inaugural de la poliomyélite.
- Méningites chroniques.
- Arachnoïdite.
- Sclérose en plaque.
- Tumeur intra-rachidienne (méningiome, Hodgkin…)

Les lombalgies psychogènes

Elles sont fréquentes, surtout chez la femme, avec profil psychologique caractéristique (hypersensibilité, anxiété, dépression), au cours de situations conflictuelles (sexuelles, familiales, financières)

Sinistrose

Douleur réelle ou simulée faisant suite à un accident de travail ou de la circulation ou après une opération, avec revendication d’une pension ou d’examens ou d’arrêt de travail injustifiés. La demande de réparation du préjudice devient une idée fixe.
il s’agit souvent de malades névrosés ou paranoïaques

Conclusion : le diagnostic d’une douleur lombaire n‘est pas facile a pronostiqué et nécessite un avis médical avant de mal la traiter ou par des manipulations parfois hasardeuses. En cas de doute, un bilan éliminera les causes les plus graves, qui ne sont, heureusement, pas les plus fréquentes.

Originally posted 2012-04-11 06:12:12.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

Lombalgie traitement naturel

lombalgie traitement naturel

Ce que vous devez savoir sur lombalgie traitement naturel

 

En France, il y a 95% des personnes qui sont atteintes de lombalgie.

Mais les causes de ces lombalgies sont mal identifiées.

Il y a différentes solutions, dont certaines sont plus efficaces que d’autres.

Alors découvrons les différents traitements efficaces pour soulager le mal de dos.

Lombalgie traitement naturel pour le mal de dos

Une lombalgie est un mal de dos qui est fréquente chez les personnes d’un certain âge.

Celle qui pratique un sport en sont atteints mais aussi ceux dont la profession sollicite le dos tout au long de la journée.

Il y a plusieurs lombalgie traitement naturel.

Le premier traitement naturel est la glace.

Il faut faire une application pendant 20 minutes sur la zone douloureuse, par l’intermédiaire d’un sac ou d’une serviette.

lombalgie traitement naturel

lombalgie traitement naturel

C’est une précaution qui est nécessaire pour éviter les risques d’engelure.

Il y a certaines formes qui sont disponibles en pharmacie:

_les sachets de gel

_les emballages en plastique.

Pour une douleur intense la glace aura un effet anti-inflammatoire et sera efficace.

Pour il y a aussi la compression.

Chez les sportifs, il existe même une méthode appelée « repos, glace, compression et élévation » qui permet de soulager la douleur musculaire.

Lombalgie traitement naturel les plus efficace

Si la prise de médicaments ne fonctionne pas, on peut envisager l’opération.

On peut administrer les médicaments localement, comme les pommades, ou par voie orale, comme les comprimés.

Ceux-ci ont des effets relaxants qui permettent de soulager la douleur et réduire la contracture des .

Il y en a d’autres qui ont des actions anti-inflammatoires et diminuent l’inflammation, la douleur, la chaleur locale et la tuméfaction.

Ceux que l’on administrent localement, le médicament pénètre rapidement dans la peau et peut s’appliquer par un léger massage superficiel.

Généralement cela agit lorsque le produit rejoint la grande circulation pour libérer le principe actif.

On peut aussi envisager d’autres voies telles que les suppositoires ou les injections.

La chirurgie permet de lever les causes ou les origines de la douleur.

Cette chirurgie peut être sous forme d’infiltration de corticostéroïdes, de nucléolyse ou de discectomie pour traiter les hernies discales, de laminectomie pour le traitement des ostéophytes ou d’épaississements osseux, et d’arthrodèse pour la greffe de vertèbres.

Lombalgie traitement naturel : exemple

Il faut savoir que les médicaments et la chirurgie doivent être les remèdes de  derniers recours parce qu’ils ne sont pas sans effets secondaires.

On connait certaines alternatives efficaces qui sont des traitements et qui soulagent le mal de dos et n’atteint pas la santé :

● Le repos est un des traitements le plus efficace pour soulager la lombalgie, surtout s’il y a douleur aiguë. Il permet de prévenir les mouvements brusques et de reposer le dos.

● La kinésithérapie a presque les mêmes effets que le massage et est pratiquée par les spécialistes de la santé.

● Les cures thermales sont basées sur l’hydrothérapie. Elles sont très efficaces pour soulager les lombaires, sans effet secondaire.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Originally posted 2012-10-01 06:41:43.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

Comment de simples douleurs dorsales peuvent se transformer en hernie discale

Diagnostic douleurs douleurs

 Que faut-il faire pour
soigner des dorsales ?

Lorsqu’ils sont atteint de douleurs dorsales la plupart des gens ne cherche pas a savoir d’où provient ce mal.

Il ne faut pas ignorer ces douleurs dorsales et le plus important c’est d’aller voir un médecin afin d’établir un diagnostic et de donner le traitement adapté à ce mal.

Quels sont les conséquences d’une douleur dorsale ?

Il y a 70 à 80 % de la population française qui sont atteints de mal de dos au moins une fois dans leur vie.

Aux Etats-Unis c’est 90 % des Américains qui souffrent de douleurs dorsales.

La seconde cause d’arrêt du travail est la douleur dorsale et c’est également l’un des principaux motifs de consultations d’un médecin.

Diagnostic douleurs douleurs

Diagnostic douleurs douleurs

Le mal de dos peut avoir différentes formes, mais on ne connaît pas de raison particulière et on constate une amélioration des signes.

On l’enregistre dans 90 % des cas, et c’est pour cette raison que la douleur peut devenir chronique.

Lorsque la douleur réapparaît, elle est de plus en plus insupportable et peut déjà témoigner d’un grand dommage physique, statique, voire psychologique.

On la perçoit différemment selon les personnes, et celles-ci lorsqu’elles ont la douleur dorsale, elles se ruent sur le premier remède disponible sans chercher à connaître la vraie cause du problème.

C’est un réflexe à éviter parce que quand une douleur est d’origine nerveuse, c’est-à-dire avoir un pincement d’un nerf , cela ne se soigne pas comme un mal de dos d’origine mécanique.

Certaines douleurs nécessiteront une intervention chirurgicale tandis que l’autre nécessite seulement quelques séances de kinésithérapie et des médicaments.

La consultation chez le médecin est importante pour éviter l’ de douleur chronique.

Il est essentiel d’établir le bon diagnostic pour adopter le bon traitement, en fonction de la nature du mal.

Diagnostic pour le mal de dos

Lorsque l’on fait faire un diagnostic du mal de dos, cela est très important dans la détection des causes et dans la démarche thérapeutique.

Faire un diagnostic est le rôle du médecin et parfois, il peut-être nécessaire d’avoir recours à un spécialiste dans les cas extrêmes.

Il faut que le diagnostic soit fait rapidement pour que le traitement réagisse à la douleur. D’autre part soigner rapidement le mal de dos peut éviter qu’il devienne chronique.

Le médecin ou l’ostéopathe peut prescrire les médicaments convenables ou les gestes thérapeutiques, selon les causes.

Pour une douleur mécanique causée par de mauvaises postures par exemple, le premier traitement consiste à reposer le rachis.

Quand aux douleurs liées à l’atteinte des nerfs, les causes sont en général un pincement discal ou une qui se manifeste par le phénomène de sciatique.

Le médecin pourra poser le diagnostic pour mener le traitement adéquat, car la douleur dorsale ne sera pas soulagée par des antalgiques seuls.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos. Cliquez sur le lien

Aurore lamanon

Originally posted 2012-09-03 06:41:41.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et :

Mal lombaire,lombalgie aiguë

mal lombaire, lombalgie aiguë

 Qu’est-ce qu’un mal lombaire
ou lombalgie aiguë

On connaît plus la lombalgie aiguë sous le nom de .

Il y a de nombreuses personnes qui sont touchés par mal lombaire,lombalgie aiguë.

Ces provoquent une invalidité temporaire, bien que courte puisqu’en moyenne elle dure 7 à 10 jours.

Les lombalgies aiguës sont des maladies qui sont très éprouvantes car pendant ce temps, on l’impression que peu importe la position que l’on prendra, cela fait mal.

Mal lombaire, lombalgie aiguë

Le mal lombaire, lombalgies aiguës sont généralement dues à de toutes petites déchirures des ligaments ou des .

Cela peut venir aussi d’un abîmé et dont le noyau se serait infiltré hors du disque, compressant un nerf.

mal lombaire, lombalgie aiguë

mal lombaire, lombalgie aiguë

Il faut à ce moment aller voir un médecin en cas de lombalgie aiguë.

Il va déterminer le problème et surtout prescrire un traitement anti-douleur, car le fait d’avoir des douleurs nous fait contracter le dos et cela n’arrange rien au lumbago.

Mal lombaire, lombalgie aiguë: les causes et symptômes

Dans la plupart des cas, aiguë est causée par les gestes quotidiens mal pratiqués, surtout si une usure est déjà présente.

Un travail qui demande que l’on se mette dans des positions tout au long de la journée:

_ mauvaise position assise au bureau

_ devant une machine

_ un sport pratiqué trop intensivement…

Vous pouvez aussi avoir une lorsque vous vous étirez le matin à votre réveil.

Avoir pris une mauvaise position pendant la nuit s’en sans rendre compte.

Le départ de ce mal lombaire, lombalgie aiguë est une douleur dans le bas du dos.

Celle-ci peut-être suivi d’un craquement et la douleur lombaire peut s’ à chaque mouvement.

Dès que le mal lombaire, lombalgie aiguë surgit, soyez prudent, il faut que vous alliez vous allonger en suivant quelques consignes : En cas de maux de dos, que faut-il faire ?

Comment éviter mal lombaire, lombalgie aiguë

Il y a un certain nombre de mal lombaire, lombalgie aiguë qui peuvent être évités en prenant garde lors de gestes simples de la vie quotidienne.

Il faut entretenir les muscles et dorsaux, faire attention à maintenir son dos assez droit lorsqu’on est assis.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur ce lien

Aurore Lamanon

Originally posted 2012-08-28 06:58:04.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et reins :

Soulager mal de dos

soulager mal de dos

 Les différents types d’infos que
vous devez savoir sur le

Généralement on a un mal de dos ,quand celui-ci est peu ou mal sollicité.

Donc la pour soulager mal de dos c’est de le maintenir dans une bonne générale en pratiquant des petits exercices d’étirement.

Prenez les bonnes positions dans la vie quotidienne pour soulager mal de dos.

Quelles sont les causes de ce mal de dos

Le mal de dos a plusieurs origines.

Les causes les plus fréquentes sont les faux mouvements, de mauvaise position, les microtraumatismes au travail ou en voiture,et aussi le stress.

Il y a d’autres causes qui sont le manque d’exercices physiques, le surpoids, le vieillissement des articulations sous forme d’arthrose.

Il existe aussi des causes qui sont rares comme:

-les problèmes d’ordre inflammatoire comme les spondylarthrites

-les problèmes d’ordre psychologiques tels que le choc psychologique

-les problèmes ou affections des organes de voisinage avec une apparition prématurée de ptôses ou descentes des organes tels que les intestins, le foie, l’estomac, les reins, la vessie et l’utérus, etc.

Pour soulager mal de dos, c’est important que ces causes soient levée s’il faut que toutes ces causes soient levées.

Il faut que la colonne devienne solide et résistante en maintenant une bonne de soutien.

Pour que la colonne vertébrale soit tonique, efficace et jouer un rôle protecteur pour le dos, il faut s’assurer deux facteurs : une alimentation riche en protéines et une activité physique régulière et permanente.

Il faut prendre des protéines qui sont des carburants pour les muscles.

Faire de l’activité physique assure un apport en oxygène aux muscles qui, à leur tour, constituent de vraies pompes sanguines pour les os.

Cela permet de prévenir l’apparition de l’ostéoporose ou l’atrophie des muscles à l’origine du mal de dos.

Quels sont les conseils de ce mal de dos

Pour , il faut entretenir sa forme physique.C’est possible en faisant du sport par exemple du vélo, de la natation ou d’une marche régulière.

Le sport n’apporte pas que l’oxygène aux muscles, il consolide la musculature de la colonne vertébrale, répondant au soutien du rachis.

La façon la plus efficace de prévenir une récidive lorsqu’on est sujet au mal de dos, c’est de maintenir une bonne condition physique.

On doit avoir les bons gestes et entretenir une bonne condition physique dans la vie quotidienne:

-au bureau

-au marché

-à la maison, etc.

Il est préférable d’adopter la meilleure position dans les situations de la vie quotidienne.

Pour faire les tâches ménagères de tout les jours comme faire le lit, attacher les lacets des chaussures, porter une lourde charge, passer l’aspirateur, soulever un enfant ou un objet, etc.

soulager mal de dos

soulager mal de dos

Pour tout ces mouvements, il faut absolument se servir de ces genoux. Il faut les pliées en gardant votre dos droit.

C’est la même chose lorsque vous faites vos courses.Prenez un panier avec des roulettes.

Pour faire le repassage, le meilleure solution est de s’asseoir à la bonne hauteur de la planche plutôt que de se mettre .

Lorsque vous êtes au volant de votre véhicule ou au bureau, prenez un siège adapté à la courbure de la colonne vertébrale.

Restez toujours détendu et accordé vous une petite pause toutes les heures pour ménager le dos.

Enfin, il faut que vous effectuez de petits exercices d’étirement, de tonification ou de tous les jours.

L’important c’est de préserver votre dos. Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Originally posted 2012-07-24 06:30:10.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et reins :

Scoliose lombaire mal de dos

scoliose lombaire mal de dos

Avez-vous entendu parler
de

Définition de la scoliose lombaire

Une scoliose est la déformation de la colonne vertébrale en 3 dimensions, qui implique la d’une ou de plusieurs vertèbres.

Et c’est cette déviation qui entraîne une déformation du thorax, de l’abdomen et des zones proches de la colonne vertébrale.

Scoliose lombaire

La scoliose est un des qui peuvent concerner autant les enfants que les adultes. Elle a de nombreuses causes et peut avoir des complications.

Il existe des traitements qui peuvent limiter la progression de la maladie vers des formes graves et réduire les complications.

Scoliose lombaire mal de dos : description

Il existe deux scolioses : la vraie et celle qui ne l’ai pas vraie.

Pour celle qui ne l’ai pas on l’appelle scoliotique qui est une déviation du rachis.

Elle ne comporte pas de rotations des corps des vertèbres et est réductible, car on peut la corriger en position allongée sur le dos.

Par contre le premier cas de scoliose, lui, de véritables problèmes de dos.

La scoliose vraie concerne 4% des enfants âgés de 10 à 16 ans et atteint les garçons comme les filles.

Pour les garçons, la scoliose se manifeste en général pendant la petite enfance. On ne connaît pas son origine, surtout si elle apparaît pendant l’enfance.

Il faut savoir que l’hérédité peut jouer un rôle important et d’autres telles que la poliomyélite, l’infirmité motrice cérébrale ou une ostéoporose juvénile peuvent être incriminées.

Il y a quatre types de scoliose : dorsale, dorso-lombaire, lombaire et double.

Elle se manifeste par une déviation à peine visible, mais plus prononcée chez les petites filles. L’angle de Cobb radiologique permet de poser le diagnostic.

scoliose lombaire mal de dos

scoliose lombaire mal de dos

Scoliose lombaire mal de dos : complications

La scoliose est un des problèmes de dos qui peut évoluer vers des formes graves et des complications respiratoires et douloureuses.

Ces risques ne sont pas constant dans l’évolution de la maladie et dépend de l’importance et du type de la courbe, du sexe de la personne et de la croissance potentielle de l’enfant. Lorsque la croissance s’arrête cela affaibli l’évolution.

Sans compter sur le caractère inesthétique de la maladie, la gêne fonctionnelle qu’elle peut engendrer, une atteinte psychologique et des douleurs dans les mouvements, elle peut entraîner des complications respiratoires graves.

Elle diminue alors la capacité vitale de la vitesse expiratoire maximale par seconde. Ce trouble respiratoire est plus important si l’angle de Cobb est grand.

Scoliose lombaire mal de dos :

Il y a des traitements non chirurgicaux qui visent à limiter la progression naturelle des scolioses, notamment vers les formes graves, et à réduire l’évolution vers les complications respiratoires et douloureuses.

Quant au traitement chirurgical, celui-ci tend à la réduction de la courbure et doit être un traitement de dernier recours pour le mal de dos.

Les traitements consistent à pratiquer régulièrement la kinésithérapie qui possède à la fois un geste thérapeutique, correcteur et préventif.

Lorsque l’on porte un corset cela peut entrer dans le cadre du traitement de la scoliose, même s’il peut entraîner des frustrations à l’école.

En général, un corset dorsal ou une chirurgie, voire les deux, permet de corriger cette .

On peut aussi avoir recours à une autre option qui est la stimulation électrique de la colonne vertébrale.

Aurore Lamanon

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos… Cliquez sur le lien

Originally posted 2012-07-01 16:33:29.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et reins :