Choisir une ceinture lombaire ?

 Comment Choisir Une Bonne

Souffrir de , , , n’est pas toujours agréable.

Les douleurs lombaires surviennent à n’importe quel moment et peuvent même entraîner une perte d’autonomie en cas de .

Il faut dans certains cas porter une ceinture lombaire, pour soulager et prévenir les douleurs. Cependant, pour plus d’efficacité, il faut bien choisir sa ceinture lombaire.

Quelques Conseils pour choisir une ceinture lombaire

C’est vrai que toutes les ceintures lombaires sont destinées à soulager le mal au dos, mais il faut savoir choisir sa ceinture en fonction de ses activités et du type de douleur.

Il existe en effet plusieurs types de ceintures et pour une meilleure efficacité, il est nécessaire de déterminer la nature de la douleur.

Il faut dans un premier temps savoir s’il s’agit d’un mal de dos chronique, passager ou aigu.

Dans le cas d’un mal au dos aigu, il est préférable de choisir une ceinture lombaire chaude ou un lombostat en résine.

Elle empêche les faux mouvements et offre un meilleur maintien pour mieux soulager la douleur.

Le type d’activité pratiqué est aussi nécessaire, afin de déterminer la ceinture la mieux adaptée en fonction de l’importance des efforts effectués.

Pour les personnes ne faisant que peu d’ ou restant souvent assises, la ceinture lombaire standard de soutien leur est destinée.

Alors que les personnes pratiquant du sport ou en perpétuel mouvement, le mieux est de choisir une ceinture lombaire aérée.

Pour mieux choisir une ceinture lombaire, il est également nécessaire de savoir de quelle manière désire-t-on porter la ceinture.

Sera-t-elle portée au-dessus des vêtements ou directement sur le corps. Il existe en effet des ceintures destinées à être portées sur les vêtements et directement sur la peau.

Il existe aussi des ceintures lombaires de différentes tailles. C’est pour cela qu’il faut connaître la morphologie de la personne qui la portera.

Le choix d’une ceinture lombaire dépend également de l’âge et de la fragilité de chacun. Pour les personnes âgées, une ceinture de maintien abdominal est le plus adaptée.

Prescription médicale

Elles sont en vente libre en pharmacie, les ceintures lombaires sont actuellement à la portée de tous, mais une prescription médicale est toutefois nécessaire.

Afin de mieux choisir la ceinture la plus adéquate, une consultation médicale est indispensable.

Il existe en effet plusieurs variantes de la ceinture lombaire, telles que le corset et le lombostat en résine.

Cependant, seul un médecin ou un spécialiste est le plus avisé pour prescrire le type de ceinture ou de corset à porter. De plus, les ceintures lombaires sont actuellement prises en charge.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Originally posted 2013-04-01 06:24:53.

Scoliose mal de dos

Scoliose mal de dos

Ce que vous devez savoir
sur

 

La scoliose fait partie des problèmes de dos qui peuvent concerner les enfants comme les adultes. Elle a plusieurs causes et peut avoir des complications.

Mais il existe des traitements non chirurgicaux pour limiter la progression naturelle de la maladie vers les formes graves et réduire les complications.

Description de la scoliose

Il y a la scoliose vraie et celle qui n’est pas vraie, scoliotique qui est une déviation du rachis. Cette dernière ne comporte pas de des corps des vertèbres et est réductible, car elle peut se corriger en position allongée sur le dos. Le premier cas de scoliose, lui, pose de véritables problèmes de dos.

La scoliose vraie concerne 4% des enfants âgés de 10 à 16 ans et atteint les garçons comme les filles. Du côté masculin, elle se manifeste en général pendant la petite enfance. Ses origines exactes sont méconnues, surtout si elle apparaît pendant l’enfance.

Scoliose mal de dos

Scoliose

Cependant, l’hérédité peut jouer un rôle important et d’autres affections telles que la poliomyélite, l’infirmité motrice cérébrale ou une ostéoporose juvénile peuvent être incriminées. Une mauvaise posture peut également en être la cause.

On peut constater quatre types de scoliose : dorsale, dorsolombaire, lombaire et double. Elle se manifeste par une gibbosité clinique ou une déviation à peine visible, mais plus prononcée chez les petites filles. L’angle de Cobb radiologique permet de poser le diagnostic.

Les complications de la scoliose

La scoliose fait partie des problèmes de dos pouvant évoluer vers des formes graves et des complications respiratoires et douloureuses.

L’aggravation majeure est surtout le risque pour une scoliose. Cependant, ce risque n’est pas constant dans l’évolution de la maladie et dépend de l’importance et du type de la courbe, du sexe du patient et de la croissance potentielle de l’enfant. L’arrêt de la croissance l’affaiblit.

A part le caractère inesthétique de la maladie, la gêne fonctionnelle qu’elle peut engendrer, une atteinte psychologique et les dans les mouvements, elle peut entraîner des complications respiratoires graves.

Elle diminue alors la capacité vitale de la vitesse expiratoire maximale par seconde. Ce trouble respiratoire est plus important si l’angle de Cobb est grand.

de la scoliose

Les traitements non chirurgicaux visent à limiter la progression naturelle des scolioses, notamment vers les formes graves, et à réduire l’évolution vers les complications respiratoires et douloureuses.

Le traitement chirurgical, quant à lui, tend à la réduction de la courbure et doit être un traitement de dernier recours pour le mal de dos.

Les traitements consistent à pratiquer régulièrement la kinésithérapie qui possède à la fois un geste thérapeutique, correcteur et préventif.

Le port d’un corset peut entrer dans le cadre du traitement de la scoliose, même s’il peut entraîner des stress ou frustrations à l’école. En général, un corset dorsal ou une chirurgie, voire les deux, permettra de corriger cette affection.

Il est aussi possible d’avoir recours à une autre option qui est la stimulation électrique de la colonne vertébrale. Elle consiste à stimuler les muscles par du courant électrique de faible intensité pour les consolider. Le mécanisme aide à redresser la colonne.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos… Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

 

Originally posted 2013-02-04 06:58:49.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

Mal de dos et reins: lombalgie

lombalgie aiguë

Voyons si vous savez ce que
c’est un et rein

 

On a pour habitude d’appeler mal de dos et reins, mais ceux-ci reste très vague pour les médecins et pouvant cacher des symptômes de diverse origine comme:

_ les pathologies rénales

_ les maladies ostéo-articulaires.

Celles-ci sont généralement le signal d’un début :

_ de lombalgie aigüe

_ de sacralgie

_d’une coccygodynie.

La lombalgie est un mal qui existe depuis très longtemps, sans pour autant être douloureuse.

Celle-ci n’empêche pas la personne souffrant de ce mal de dos de pouvoir mener une vie normale:

_ les relations

_ le travail

_ les loisir

Cette pathologie est gênante et importune et apparaît généralement à l’improviste le matin au lever et qui est due à une flexion de la colonne vertébrale.

Elle s’accompagne la plupart du temps de contractions musculaires et qui fait dévier l’axe du corps.

Dans certains pays cette affection est aussi appelée « coup de la sorcière ».

Elle se caractérise par une aiguë qui pourrait-être supportable si la personne n’était pas pris de panique à la pensée de rester handicapé.

Les causes du mal de

Une des causes de cette douleur est le refus de la musculature lombaire qui n’est pas bien préparé à ce moment là.

C’est pour cela que l’on peut y voir une réaction de défense contre les situations musculaires, vertébrales, discales ou radiculaires.

La musculature paravertèbrale qui est généralement  en activité à ce niveau se contracte avec une grande force et peut déterminer un affaissement de vertèbre.

Les de la lombalgie aiguë ne sont pas insupportable et la personne atteinte de ce mal peut reprendre une activité normale rapidement.

Le malade doit surtout pas rester coucher, il faut au contraire faire des pas.

Il ne faut pas qu’il essaye de se déshabiller au risque de faire des faux mouvements et de se déclencher des douleurs.

S’il y a douleur il est possible de prendre un antalgique qui peut apporter un soulagement de la douleur s’il est pris très rapidement.

Eviter de prendre des analgésiques puissants comme la , les sédatifs et les tranquillisants.

Il est important de se défendre contre la douleur de la lombalgie.

Il faut que le patient fasse des mouvements de la tête et des bras.

Après des minutes de concentration on arrive à géré la douleur qui devient moins intense.

Une lombalgie peut-être un symptôme d’une maladie en évolution, tant bien vertébrale que rénale.

Donc il faut aller consulter un médecin pour avoir un diagnostic du mal dont souffre le patient.

Pour prévenir d’une lombalgie il faut renforcer la musculaire pour pouvoir continuer son activité professionnelle.

Il faut fortifier sa colonne vertébrale en pratiquant une activité physique.

Voici comment lutter contre les maux de dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

 

 

 

 

Originally posted 2012-12-03 06:22:37.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et reins :

Mal de dos au travail

mal de dos au travail

Comment éviter d’avoir un
au travail

 

Je suis une jeune personne, J’ai à 20 ans mais j’exerce un métier dont mon dos est souvent sollicité.

Mon métier consiste à mettre des paquets sur des palettes.

Mais depuis un certain temps, je suis atteinte de douleurs dans le dos qui me font souffrir régulièrement.

Etant donné que les douleurs persistaient, j’ai mis une ceinture lombaire afin que mon dossoit maintenu tout au long de la journée.

mal de dos au travail

mal de dos au travail

Mal de dos au travail :

Au bout d’un certain temps, je suis allée voir mon généraliste qui m’a prescris des anti-douleurs et des anti-inflammatoires…mais toujours des douleurs

Un jour en soulevant un paquet, une douleur atroce est apparue et je ne pouvais plus rester droite.

A ce moment, j’ai demandé à mon généraliste de passer une IRM et celle-ci a fait apparaître une hernie discale L4-L5.

Je ne savait plus quoi faire, alors je suis entrée en contact avec un neurochirurgien spécialisé dans le traitement des hernies discales.

Il m’a expliqué le principe de l’intervention, les , la durée de la .

Mal de dos au travail : que faire

Je me suis faite opérer et cela à durée 4 jours. Du moment de l’hospitalisation à l’opération puis la sortie.

Je suis aller revoir le neurochirurgien au bout d’un mois, il a vérifié m’a cicatrice et m’a donné l’autorisation pour reprendre les activités sportives.

Maintenant que tout va bien, je peut reprendre mes activités.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

 

Originally posted 2012-10-08 06:59:34.