Comment éviter l’hernie discale

hernie-discale

Qu’est-ce que l’hernie discale

La plupart des personnes qui souffrent du dos redoutent le diagnostic d’hernie discale mais qu’est ce que c’est et que doit-on faire quand ce diagnostic tombe ?

Qu’est ce que l’hernie discale?

Les vertèbres sont séparées les unes des autres par un disque intervertébral. Ces disques sont constitués d’un noyau gélatineux entouré d’un anneau fibreux.

hernie-discale

hernie-discale

Quand l’anneau fibreux s’use par l’âge, les mouvements répétitifs, ou une pression trop importante, il se rompt et le noyau gélatineux sort. On dit qu’il fait une saillie = l’hernie discale. Cette saillie entre en conflit avec les éléments qui entourent , ce qui entraîne une douleur.

Les hernies discales sont lombaires à 95% mais ont peut aussi en trouver au niveau des . Elles touchent plus souvent les hommes que les femmes.

les symptômes 

Il y a 1 personne sur 50 qui présente une hernie discale mais cette pathologie est difficile à comptabiliser, dans la mesure où certains cas passent inaperçus par leur absence de symptômes.

L’hernie discale peut donc être : inexpressive, douloureuse au niveau des lombaires ou présenter le visage d’une sciatique ou de fourmillements des membres inférieurs. L’apparition de troubles sphinctériens est une urgence chirurgicale.

- La lombalgie signe de la tension anormale à l’intérieur du disque. Ces peuvent être aiguës et très invalidantes en prenant la forme d’un lumbago.

L’augmentation de pression abdominale (toux, éternuement…) peut entraîner une augmentation de la pression intra discale et intensifier la douleur.

Mais attention toutes les lombalgies ne sont pas dues à une hernie discale

- La sciatique (douleur le long de la jambe, suivant le trajet du nerf concerné) traduit un conflit entre l’hernie et un des nerfs sciatiques

- Les fourmillements sont l’expression d’une atteinte des terminaisons sensitives.

Une hernie discale présente différents visages et la même hernie chez 2 personnes n’aura pas les mêmes symptômes ni la même prise en charge.

Le diagnostic 

Le diagnostic est essentiellement clinique.

Si les lombalgies ou la sciatique persistent au delà de 3 semaines, malgré un traitement, le médecin prescrira une radio du rachis pour éliminer une autre cause possible de compression.

Dans les autres cas on peut prescrire un scanner et un IRM au cas ou les douleurs persistent  pour situer avec précision l’ hernie.

Le traitement

L’évolution naturelle de la majorité des lombosciatiques discales, bien que longue, est favorable.

Un traitement comprenant anti-inflammatoires, antalgiques et myorelaxants est prescrit par le médecin. Il permettra de soulager la douleur.

Le repos de départ (4 à 5 jours) ne doit pas être trop prolongé pour éviter une atrophie des muscles du dos qui aurait un effet néfaste sur la douleur.

Le traitement médical doit être observé pendant au moins 6 semaines.

Ensuite on peut faire des infiltrations de corticoïdes pour compléter ce traitement si la douleur ne diminue pas.

De même un lombostat plâtré pour immobiliser le rachis peut être envisagé mais demandera par la suite une bonne rééducation pour remuscler le dos et les .

Si le traitement ne permet pas l’amélioration, ou dans des circonstances particulières (sciatique paralysante récente ou atteinte des sphincters on ferra appel à la chirurgie.

L’opération a pour but de libérer la racine nerveuse comprimée par l’hernie discale. 10 à 20% des hernies discales sont opérées.

La cure de l’hernie discale classique est suivie d’un traitement par antalgiques et anti-inflammatoires et d’une surveillance neurologique étroite. Le lever et la marche sont la plupart du temps autorisés dès le premier jour, avec l’aide d’un kinésithérapeute. En l’absence de complication, l’hospitalisation est courte (5 jours environ).

La chirurgie sous vidéoscopie consiste à pratiquer la même intervention par une voie d’abord beaucoup plus petite. Le chirurgien visionne la zone à opérer avec une petite caméra. Le patient peut, en principe, sortir dès le 2ème jour.

Quelque soit la méthode opératoire, il faut compter une période de 3 à 4 semaines minimum pour la convalescence à domicile.

Que se passe t’il après une intervention

L’évolution est caractérisée par une disparition de la douleur au réveil, qui peut réapparaître mais moins intense.

Le déficit moteur va récupérer en quelques semaines si le traitement a été précoce. En cas de lésion neurologique plus ancienne, la récupération est évaluée en 1 à 2 ans.

Les douleurs lombaires post opératoires sont fréquentes. Une reprise progressive de l’activité permettrait de la prévenir.

Il n’y a pas de consignes de repos strict. Les activités de la vie quotidienne devront être reprise précocement et progressivement, en respectant la douleur.

La rééducation a pour but de restaurer les fonctions le plus rapidement possible et d’apprendre au patient opéré les gestes et à adopter dans la vie courante. Elle est essentielle pour la reprise progressive des activités.

La reprise du travail est envisageable 2 mois après l’intervention. Mais elle doit être progressive pour les professions les plus exposées, en utilisant le cas échéant le mi-temps  thérapeutique et les restrictions temporaires par le médecin du travail, voir un reclassement.

Conseils pour les hernies discales opérées ou non.

Il est important d’adopter une bonne , en limitant la prise de poids, néfaste pour les articulations intervertébrales, en faisant régulièrement de l’exercice physique comme la marche.

Les activités sportives doivent être précédées d’échauffement et suivies d’étirement. Leur reprise sera progressive en respectant la douleur.

Ne pas utiliser systématiquement une ceinture de maintien lombaire mais la garder pour les épisodes de recrudescence douloureuse ou d’efforts physiques importants.

Toujours se protéger du froid qui entraîne des contractures de muscles du dos : ne pas hésiter à utiliser la thermothérapie.

Ne pas oublier d’épargner son dos pendant le sommeil en utilisant des matelas et oreillers adaptés.

Penser à se relaxer par le massage et la thermothérapie surtout pendant les périodes de tensions psychologiques ou d’efforts physiques.

Bien suivre les séances de rééducation, même si on trouve ça long !

Et surtout tenter de garder le moral, et de préserver une bonne qualité de sommeil, en se faisant aider si nécessaire ; le facteur psychologique est important pour la guérison. Une chute du moral ou un stress, entraîne des tensions musculaires qu’il faut éviter.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Originally posted 2013-05-06 06:49:50.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et :

Mal de dos cervicales

mal de dos cervicales

Ce qu’il faut savoir sur cervicales

Le mal de dos qui est tout le long de peut concerner tous ses étages.

La personne peut avoir un mal de dos cervicales ou ressentir des douleurs dorsales, lombaires, sacrées et coccygiennes.

Le mal de dos cervicales comprend plusieurs catégories et il faut arriver a en savoir plus sur les gestes que l’on doit faire au quotidien pouvant prévenir ce genre de problème.

Les différentes catégories de mal de dos cervicales

La colonne cervicale comprend 7 vertèbres ayant une courbure à convexité vers l’avant.

C’est l’une des parties les plus mobiles du rachis et certains facteurs font qu’une personne  peut se faire mal aux cervicales.

On peut ressentir une douleur de différentes formes et peut se manifester en discopathie simple.

On peut ne pas la voire, car elle n’invalide pas vraiment le patient.

L’hernie discale molle apparaît suite à un accident de circulation, un traumatisme sportif ou de violentes du cou.

Elle peut-être la conséquence de contraintes mécaniques moins fortes.

On la remarque grâce aux névralgies cervico-brachiale du patient.

mal de dos cervicales

mal de dos cervicales

Le mal de dos cervicales peut venir d’un dérangement vertébral.

C’est un mal qui est bénin, mais lorsqu’il est aiguë c’est que vous avez fait un , un traumatisme radiculaire, une intra discale.

La phase aiguë peut-être chronique et donner des douleurs intermittentes.

Il y a une douleur irradiée à la tête, au cou, à l’épaule et au bras, selon la zone atteinte.

L’instabilité vertébrale est classée dans la catégorie de douleur cervicale.

Généralement elle est secondaire est apparaît suite à un traumatisme avec entorse cervicale, à de petits traumatismes répétitifs ou même à une décompensation d’un traumatisme ancien.

On ressent plus la douleur lorsqu’elle est située au niveau du cou.

La douleur cervicale peut aussi se ressentir dans le torticolis et l’ cervicale.

Mal de dos cervicales que faire

Lorsque l’on a mal au cou cela peut entraîner beaucoup de signes invalidants tels que l’acouphène ou le vertige.

C’est les gestes que l’on fait tout les jours qui peuvent prévenir ce genre de problèmes. Ils permettent de diminuer les douleurs qui accompagnent habituellement le mal.

On peut faire des exercices simples d’entretien, 2 ou 3 fois par semaine.

Il faut adopter la bonne position de la tête et du cou en évitant les mouvements répétitifs des membres supérieurs lors des activités domestiques, tel que les loisirs, lorsque l’on conduit, au travail avec une bonne position du siège de travail .

Il faut bien positionner son écran, avoir un bon éclairage, être bien assis, etc.

Si vous ne bouger pas beaucoup au cours de votre journée de travail, alors dans ce cas il est indispensable de faire quelques minutes de pause régulièrement.

Il y a d’autres précautions comme une prévention des accidents de la route.

Elle se fera en limitant la vitesse, en portant obligatoirement la ceinture de sécurité ou le casque en moto, etc.

Les cervicalgies ne sont pas une fatalité. Elles peuvent se traiter et quand les signes sont invalidants, il faut avoir recours à la .

La physiothérapie, et la kinésithérapie sont aussi des gestes de prévention et de traitements.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Originally posted 2012-08-07 06:09:57.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment :

Quels sont les symptômes d’une hernie discale

symptôme d'une hernie discale

A quoi reconnaît-on une hernie discale?

C’est très important de connaître les d’une hernie discale,parce que cela représente le stade final de l’usure du disque intervertébral.

C’est le coussin qui se trouve entre les vertèbres.

Il y a quelques précautions a prendre pour soulager la douleur de l’hernie discale.

Quels sont les symptômes d’une hernie discale

Ce sont les personnes de 33 à 50 ans qui sont généralement atteint d’une hernie discale.

Ce mal atteint plus souvent les hommes que .

Généralement on la situe dans le bas du dos, mais peut également survenir au niveau du rachis cervical.

symptôme d'une hernie discale

symptôme d’une hernie discale

On reconnaît souvent une hernie par les symptômes suivant:

-une douleur qui peut s’amplifier dés que l’on fait appel aux du dos.

-se pencher en avant, éternuer, tousser ou tout simplement pour le moindre petit effort.

Dans certains cas l’hernie discale peut passer inaperçue,c’est-à-dire que le sujet peut souffrir de la maladie sans avoir de signes physiques.

Mais dès que le disque comprime les nerfs, la douleur se manifeste avec une diminution ou une perte de la sensibilité, des de picotements ou des faiblesses musculaires.

Quelles sont les précautions à prendre en cas d’une hernie discale

On recommande ces précautions aux personnes dont le travail est à risque et où les symptômes de l’hernie discale s’accentuent progressivement.

Les personnes qui risque d’en être victimes sont:

-les salariés avec un métier de manutention de charge lourde.

-les sportifs de haut niveau exigeant beaucoup d’efforts physiques

-les personnes de grande taille

-les femmes enceintes et les sujets ayant des proches souffrant de la même maladie.

Pour ces personnes, il faut absolument opter pour un mode de vie sain, prendre la bonne , pratiquer des activités physiques régulièrement…

Il est très important de s’échauffer avant les exercices et de s’étirement après.

Les mouvements concernent surtout la du tronc en faisant travailler les abdominaux.

Quelles sont les solutions pour soulager la douleur d’une hernie discale?

Lorsque les symptômes d’hernie discale s’amplifient et ne sont pas soulagés par les précautions à prendre, il faut chercher d’autres solutions.

Votre médecin sera alors le seul juge du traitement adéquat.

Un des premiers traitement est le repos, avec une renonciation aux gestes néfastes pour la musculature dorsale : un à deux jours pendant la phase aiguë.

On peut aussi appliquer une compresse froide ou chaude qui aura également des effets antidouleur.

Il y a aussi les anti-inflammatoires, par voie orale ou par infiltrations à la cortisone.

On peut aussi prendre des antalgiques et des décontracturants musculaires qui peuvent soulager le mal et des séances de kinésithérapie peut être nécessaire.

S’il n’y a pas de résultat, on peut avoir recours à la chirurgie car elle seule peut lutter radicalement contre la maladie.

Aurore Lamanon

Originally posted 2012-07-09 22:23:52.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager :

Les différents types de sciatiques

sciatique

et sciatique

Un des maux de dos qui est de plus en plus commun est la sciatique qui touche énormément de monde.

Il y a plusieurs sortes de pathologies qui  sont appelées sciatiques, car elles sont liées au .

Nous allons nous intéresser à l’une d’entre elle c’est à dire : l’ hernie discale sciatique.

Elle fait partie des maux de dos qui ne passent pas inaperçus lorsqu’ils se déclarent car les sciatiques sont très vives et lancinantes.

L’hernie discale sciatique

Dans 9 cas sur 10, une sciatique est une hernie discale sciatique.

Elle se situe surtout au niveau des dernières vertèbres, plus précisément des entre ces vertèbres.

Quand il y a un de  ces disques qui est abîmé, le noyau au cœur de celui-ci sort en partie de son enveloppe fibreuse.

Lorsque celui-ci sort alors il peut compresser le nerf sciatique.

A ce moment il y a des douleurs sciatiques qui se font ressentir jusque dans la jambe. C’est considéré comme une névralgie.

Les disques amortissant les chocs ne joueront plus leurs rôles et si on ne prend pas de précaution, on ressentira des douleurs à chaque choc.

Même le fait de marcher peut être douloureux, car toutes les fois que les vertèbres appuieront sur le disque, cela impliquera une compression du nerf sciatique.

sciatique

sciatique

Lorsqu’il y a compression du nerf sciatique par l’hernie discale, les douleurs peuvent être comparées à une décharge électrique.

Dans tout les cas, l’hernie discale sciatique provoque de très fortes douleurs sciatiques que l’on ressent au niveau des dernières vertèbres touchées, jusqu’au pied.

Elles se font ressentir avec des fourmillements ou la sensation de jambes engourdies et faibles, alors dans ces cas précis, il est conseillé de rester chez soi pour pouvoir s’allonger si besoin.

La prévention

On peut éviter  d’avoir une hernie discale sciatique et ces douleurs qu’elle provoque en musclant ses abdominaux, en faisant de l’exercice physique régulièrement, mais en faisant attention que cela ne soit pas trop intense car c’est une des causes de déclenchement de sciatiques.

Il faut aussi surveiller son poids, car les dernières vertèbres soutiennent notre poids.

Dans le cas ou il y a un disque qui est abîmé par le surpoids on risque la compression du nerf sciatique par l’hernie discale.

Prendre de bonne position pour le dos a son importance, la façon de soulever les charges, les bonnes habitudes à prendre… Car quotidiennement, dans notre travail ou lors de nos activités, nous faisons subir d’importantes difficultés à nos vertèbres et à tout notre dos en général.

 

Originally posted 2012-05-25 06:59:43.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment mal de dos et :

Les causes d’une hernie discale

hernie discale

L’hernie discale

Les maux de dos les plus courants et qui sont très douloureux sont des hernies discales. Ces hernies discales ne sont pas visible pendant très longtemps avant de vraiment faire son apparition.

hernie discale

hernie discale

Qu’est-ce qu’une hernie discale

Si un disque intervertébral est usé alors on parle d’hernie discale. Il y a des tout le long de la , entre chaque vertèbres.

Ces disques ont pour but de maintenir  plus souplement et un amortissement des vertèbres en cas de choc.

Il se compose d’une membrane fibreuse qui contient un noyau, l’hernie discale est provoquée par le déplacement partiel du noyau hors de la membrane.

De plus si ce noyau comprime sur son trajet un nerf (présents entre les vertèbres), il y aura des de l’ hernie discale qui se feront ressentir.

Le symptôme principal de l’ hernie discale étant la .

Si le disque est abîmé ou fragilisé, alors le noyau se déplace. Dans la plupart des cas une hernie discale se situe en bas du dos soutenant notre poids et amortissant le plus de chocs. Mais elle peut aussi être placée tout en haut au niveau cervical, selon la cause.

Quels sont les symptômes d’une hernie discale

On peut reconnaître les symptômes d’une hernie discale parmi plusieurs types de maux de dos.
Tout les moyens pour solliciter les muscles dorsaux sont des symptômes d’une hernie discale.

Il y a les éternuement, une toux ou le fait de se pencher en avant va être douloureux.

Quand il y a l’apparition  d’une douleur de part son positionnement, on peut reconnaître une hernie discale: toute station assise, debout ou allongée sur le ventre prolongée va faire naître de la douleur.

Elle peut se prolonger jusqu’au genou, ceci est un symptôme de l’hernie discale .

Quel est son origine

La détérioration d’un disque intervertébral est une des origines de l’hernie discale.

Les personnes qui ont une activité professionnelle qui sollicite les disques, a ce moment prècis les symptômes de l’hernie discale peuvent apparaître.

Une femme enceinte a un risque d’avoir une hernie discale, de par le poids à soutenir surgissant en quelques semaines.

Donc en cas d’obésité, on peut avoir une hernie discale.

L’hernie discale peut être héréditaire, il peut y avoir plusieurs personnes d’une même famille en être atteintes.

Mais le symptôme douloureux de l’hernie discale ne l’est pas forcément, tout dépendra de la direction de la sortie du noyau.

Comment prévenir d’une hernie discale

Certains facteurs sont évitables, car prendre des mauvaises postures, mal se positionner, et d’autres choses peuvent amener ou aggraver une hernie discale.

Donc pour éviter d’avoir une hernie discale ou qu’un disque s’abîme trop tôt, voici une formation offerte gratuitement pour   au travail et au quotidien.

Originally posted 2012-05-21 06:29:47.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et reins :

Traitement hernie discale

hernie discale

Ce qu’il faut savoir sur les hernies discales

Pour vous soulager de la que provoque l’hernie discale, il existe une solution qui est l’.

Hernie discale

Dans tout les cas, la cause de  l’hernie discale est que vous avez un qui est abîmé.Donc il ne peut plus faire sont rôle d’amortisseur, d’ou votre mal de dos.
C’est a dire que le noyau qui se trouve a l’intérieur du disque sort en partie de son emplacement initial et il va compresser un ou plusieurs nerfs, notamment à chaque mouvement sollicitant .

hernie discale

hernie discale

Une personne ressent énormément des douleurs lorsqu’il y a pression du nerf.

Lorsque la douleur devient insupportable le médecin vous propose de faire une infiltration.

Comment se pratique une infiltration

Lorsqu’il y a une hernie discale on pratique l’infiltration a l’aide d’une aiguille de taille importante.Celle-ci qu’on enfonce un tout petit peu sert de guide à une aiguille plus longue et fine. Cela permet d’atteindre l’enveloppe des nerveuses concernées.

A ce moment le spécialiste injecte le corticoïde dédié au soulagement de la douleur de la personne, celui-ci traitera l’ locale provoquant les douleurs.

Cette pratique qu’on appelle infiltration épidurale est utilisée pour l’hernie discale mais il existe d’autres méthodes d’infiltration qui peuvent être pratiquées selon la situation précise de ce qui cause la douleur.

Est-ce douloureux une infiltration?

On vous fait l’infiltration , mais elle n’est pas réellement douloureuse.

On ressent quelque chose que lorsque la première aiguille passe dans la peau, plus la personne est détendue, plus il sera facile au praticien de cibler exactement et du premier coup le lieu d’injection.

Cela  réduira  le temps de l’intervention et les risques de dévier ou aller trop profondément, et le passage de l’aiguille ne sera pas douloureux.

Quand le praticien injecte le produit, il arrive qu’on ressent une douleur parce que celui ci augmente la pression.

Mais si vous venez a ressentir comme une sensation de décharge  électrique c’est que le praticien s’est trop rapproché des racines du nerf.

Il faut le lui dire de suite, pour qu’il retire de quelques millimètres l’aiguille, afin que la personne soit soulagé et pour que l’intervention soit utile.

Il y a plusieurs ressentis face à la douleur, c’est à dire qu’il y a des personnes qui auront plus de douleur que d’autres , mais les résultats sont de même. Alors que certains seront entièrement soulagés d’autres ressentiront encore une douleur.

Originally posted 2012-05-17 06:05:21.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et reins :

L’hernie discale foraminale

hernie discale foraminale

Qu’est-ce que une hernie discale foraminale

L’hernie discale foraminale est un genre spécifique d’ hernie discale.
Regardons d’abord ce qu’est une hernie discale puis en particulier ce qu’est une hernie discale foraminale.

hernie discale foraminale

hernie discale foraminale

L’ hernie discale

L’ hernie se situe le plus souvent au niveau de la colonne vertébrale, au niveau des dernières lombaires puisqu’elles supportent tout notre poids.

Une hernie discale est un désagrément d’un disque intervertébral, c’est ce qui sert d’amortisseur de chocs entre les vertèbres de la .

Précision: un disque intervertébral est composé d’un noyau, lorsque ce disque est ébréché, fragilisé ou rompu, le noyau sort de son emplacement, c’est ainsi que se produit l’ hernie discale.

Elle peut passer inaperçue, c’est que lorsque le noyau s’avance vers les nerfs qu’on le ressentira et peut être très douloureux.

Une hernie discale foraminale

La complication de l’ hernie discale foraminale est que l’hernie comprime un nerf lombaire.

Elle s’appelle hernie discale foraminale car elle se situe au niveau du foramen.

Le système de la colonne vertébrale est formé du foramen (signifiant « trou » en latin) qui est un espace arrondi entre chaque vertèbre, c’est ici que les nerfs lombaires font leur chemin prenant racine dans le canal rachidien.
Le canal rachidien étant le conteneur de et des méninges qui l’enveloppent, et bien sûr les des nerfs lombaires.

Une hernie foraminale c’est qu’elle  comprime un nerf du foramen en appuyant dessus.

La colonne vertébrale est un endroit solide et sensible à la fois, une hernie discale foraminale peut se déclencher dans le temps a la suite de mauvaises positions, un surpoids important, une activité provoquant de nombreux chocs ou des positionnements difficile pour la colonne vertébrale.

Dans la plupart du temps, on peut avoir des problèmes d’ hernie discale à partir de 40 ans mais ce sont souvent les exceptions qui confirment les règles, tout dépend de l’activité au quotidien de la personne.

D’autre part nous ne sommes pas médecin, on est la pour vous donnez des informations  et non des diagnostic sur votre état de santé. Si des maux de dos sont ressentis, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre généraliste pour faire un diagnostic exact de votre mal. Les et les conséquences peuvent être importantes si ce n’est pas pris à temps.

Originally posted 2012-05-07 06:58:40.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et :

Les différents maux de dos

définition lombalgie

Les 4 types d’infos dont

vous avez besoin de savoir

sur les

Dans le monde, il y a plusieurs personnes qui souffrent du même mal et celui-ci est le mal de dos. Mais il y a divers a ces dorsales, de sorte que ces maux de dos portent des noms différents.
Selon les douleurs dorsales, il est très complexe d’y mettre un nom dessus car il en existent quelques uns.

Le lumbago ou lombalgie aigüe

définition lombalgie

Définition lombalgie

Un lumbago est le type de mal de dos le plus répandu dans le monde. Ces symptômes sont des douleurs dorsales assez fortes qui se répandent dans tout le dos jusqu’au reins. Mais ces douleurs non aucun rapport avec la qui est dans la fesse et qui descend jusqu’à la cuisse. Ce s’appelle une lombalgie .

L’hernie discale

Lorsqu’il y a un disque intervertébral qui est abîmé,et qu’une douleur très forte apparaît on dit que ce mal de dos est une hernie discale. Car ce disque abîmé a pour but d’amortir les chocs entre les vertèbres tout le long de la colonne vertébrale. Etant donné qu’elles supportent notre poids ce sont celle-ci qui sont touchées en premier.

Si celui-ci est fissuré ou rompu, alors le noyau qui le constitue sort de son emplacement et c’est la que l’on parle d’hernie discale. Au cas ou ce noyau comprime le nerf qu’une apparaît.
Ces douleurs, ce sont des maux de dos qui sont traîtres parce que l’hernie se déplace et pince un nerf, puis vous faites de mauvais gestes que l’hernie se déclare .

La

Lorsqu’il y a des douleurs au niveau du nerf sciatique on appelle ce mal de dos une sciatique.
La sciatique et l’hernie discale sont généralement liées car le noyau intervertébral quand il se déplace et il comprime le nerf sciatique. Cette douleur dorsale lance dans la cuisse et se dirige vers la fesse.

La scoliose

La scoliose fait partie qui est très particulière car les douleurs ne sont pas dues a une épreuve de force,encore moins a l’usure. Ce mal de dos est une maladie avec laquelle on naît.
Plus l’enfant grandi et plus la colonne vertébrale se déforme ,c’est une des conséquences de cette maladie.
De plus si vous vous positionnez mal, alors a ce moment une douleur dorsale se fait ressentir.

Il faut absolument aller voir votre médecin pour qu’il regarde vraiment de quels maux de dos vous souffrez.

Si vous voulez vous soulager des maux de dos dont vous souffrez par votre travail de tout les jours, vous pouvez dés maintenant demandez votre cadeau gratuit : « le pack vidéo pour ne plus souffrir des maux de dos au travail ! »

Originally posted 2012-04-25 06:46:30.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment mal de dos et reins :

L’hernie discale

Qu’est ce qu’une hernie discale

L’expression la plus connue pour décrire un mal de dos c’est le « mal du siècle ». Une des causes c’est l’hernie discale.Elle se caractérise par une lombalgie ou une

Elle est souvent a l’origine de lombaires qui peuvent etre accompagnées ou non de sciatique, l’ hernie discale serait responsable de 2 % . Le coupable c’est un disque intervertébral fissuré.

Une déformation du disque intervertébral en cause

On appelle hernie discale, une maladie liée au déplacement d’un des disques intervertébraux. La colonne vertébrale est composée de 24 vertèbres dont 7 , 12 dorsales et 5 lombaires. Entre chacune d’entre elles il y a un disque intervertébral, sorte de coussin amortisseur. Ce disque est composé de deux éléments : un noyau central entouré d’un anneau fibreux  qui attache les deux vertèbres l’une à l’autre.
D’autre part si l’anneau vient a se fissurer, la substance du noyau fait saillie à l’extérieur de la colonne vertébrale. C’est ce qu’on appelle une hernie discale. Ce débordement du disque intervertébral peut alors provoquer la compression d’une racine nerveuse ou de la moelle épinière.
Ce sont plus les hommes que les femmes qui sont touchés par cette affection dite hernie discale. Elle survient généralement entre 35 et 55 ans suite au surmenage, au soulèvement d’une charge lourde ou encore après une torsion brusque du tronc. La grossesse et le surpoids sont aussi des facteurs de risque. Dans certains cas des personnes d’un jeune age sont atteint de cette affection.

Diagnostic de l’hernie

Les symptomes de l’ hernie discale sont différents d’un patient à l’autre. Parfois elle se caractérise par des douleurs aiguës. Elles sont souvent concentrées dans le bas du dos, car 95 % des hernies discales sont situées au niveau des vertèbres lombaires. Les symptômes classiques sont donc un mal de dos ou lombalgie. La colonne vertébrale est alors très douloureuse.
Si le disque comprime la racine nerveuse, on parle de névralgie sciatique. Il faut savoir que 85 % des sciatiques sont issues d’une hernie discale. Les douleurs se situes souvent à la fesse, la cuisse et la jambe, avec une sensation de fourmillement et parfois une paralysie. Dans les cas les plus graves, c’est la moelle épinière qui est touchée, qui provoque une paralysie des membres. Il est conseillé dans ces cas voir un médecin de toute urgence.
Généralement le patient consulte son médecin lorsque les douleurs dorsales sont insupportables. Elles est d’ailleurs une des causes de consultation dans les centres anti-douleur. Lors de ces visites, le médecin demande au patient la fréquence, l’intensité et la localisation des douleurs. L’examen est complété par une radiographie du rachis suffisante pour poser le diagnostic. S’il y a un doute sur le diagnostic le médecin peut proposer un scanner ou une IRM, qui permettront de visualiser l’hernie.

Les solutions thérapeutiques

Les hernies discales sont plus ou moins sévères et les douleurs du dos varient en fonction des personnes. Il y a quatre approches possibles :

Le traitement médicamenteux, à base d’anti-inflammatoires non stéroïdiens , d’antalgiques ou de myorelaxants (décontractants ). Prescrits sur de courtes durées et accompagnés d’un repos, ces traitements suffisent dans la plupart des cas pour supprimer les douleurs. L’ hernie peut persister malgré l’absence de douleurs ou bien disparaître toute seule ;

L’ locale d’anti-inflammatoires (corticoïdes) est proposée en cas d’échec au traitement médical. Elle peut être renouvelée deux à trois fois en fonction des patients ;

La nucléolyse ou chimionucléolyse consiste à détruire le noyau du disque intervertébral par injection d’une enzyme extraite du fruit de la papaye (chymopapaïne ou chymodiactine). Ce traitement est efficace dans 90 % des cas ;

L’opération chirurgicale est pratiquée en urgence suite à une paralysie des membres ou des sphincters anal et urinaire, et lorsque aucun des traitements précédents ne répond. Seules 5 à 10 % des hernies nécessitent ce type d’intervention.

Selon le traitement choisi, il peut-etre accompagné de séances de rééducation chez le kinésithérapeute. C’est pour éviter les récidives et permettre d’assouplir et de muscler le dos.

L’ hernie discale disparaît d’elle même dans 50 % des cas et les traitements non-chirurgicaux permettent la guérison dans 80 % des cas. La prévention reste la meilleure solution pour votre dos, prenez donc soin de votre dos et préférez les sports non traumatiques tel que la marche rapide, le cyclisme et la natation.

Originally posted 2012-04-14 06:15:23.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager et :