Comment soulager mal de dos avec les remèdes de grand-mère

Remède Naturel

3 remèdes de grand-mère
pour soulager

De nos jours pour se soulager de n’importe quel mal, on fait appel aux remèdes de nos grands-mères. C’est pas parce que l’on ne croit pas aux médicaments, mais étant donnée que l’on en a pris déjà régulièrement pour se soulager de ce mal. Donc maintenant on veut essayer une autre technique de soin, alors pourquoi pas les remèdes de grand-mère.

Comment soulager mal de dos avec les remèdes de grand-mère

avec les remèdes de grand-mère

Anti douleurs et anti inflammatoires

Lorsque l’on souffre énormément du dos on se tourne toujours vers les anti douleurs ou les anti inflammatoire. Ces deux sortes de médicaments sont prescrits par les médecins pour soulager votre mal de dos.
Ce type de douleurs qu’est le mal de dos fait parti de celles qui surviennent brusquement et qui a du mal a partir. Un certain nombre de personne en sont atteinte au moins une fois dans sa vie.
Si les remèdes de grand-mère peuvent soulager le mal de dos et d’autres maux ,alors pourquoi pas essayer. Rien ne vaut que les remèdes naturels.

  • Pour soulager mal de dos, voici le premier remède

Pour la confection de certain remède ,des fois il faut utiliser des ingrédients que l’on n’utilise plus ou que l’on a jamais entendu parler. Mais pour ces remèdes dont on va vous donnez la recette ,il n’y a pas de souci a ce faire parce que l’on connaît ces ingrédients. Il vous faut de la farine de froment de préférence, d’un peu de piment de Cayenne que vous aurez réduit en poudre et d’un peu dos tiède.
Il faut mélangez la farine et la poudre de piment puis ajoutez l’eau tiède, jusqu’à ce que cela donne une sorte de pâte, puis placez votre préparation dans un linge, fermez le avec un lien de manière à faire un type de bouillotte en tissu, et posez ceci sur la douleur dorsale. Vous devrez vous tenir tranquille une bonne heure même plus si vous pouvez pour soulager vos maux de dos.

Le cataplasme fait parti des remèdes de grand-mère, on essaye de les reproduire avec les patchs et c’est très utiles.
Comment préparer un cataplasme, vous faites bouillir dans du vinaigre un peu de flocon d’avoine et appliquer et placez le sur la région douloureuse pendant qu’il est chaud, sinon il sera inefficace.

Cette recette fait partie des remèdes de grand-mère les plus connus et des plus efficace. Elle serait plutôt conseillé pour les personnes qui souffre régulièrement de mal de dos. Non parce qu’elle n’est pas efficace au contraire parce qu’il faut des ingrédients que l’on a peut être pas chez soi ,mais ils ne coûtent pas chers.
Il faut prendre 2 grammes d’argile verte que vous mélangerez avec de l’eau de source pour que ce mélange soit agréable.Il faut aussi quelques gouttes d’arnica, si vous voulez parfumer ce cataplasme ,vous pouvez y ajouter de l’huile essentielle d’eucalyptus.
La dernière étape est de l’appliquer en couche épaisse sur la région douloureuse, pour recouvrir votre cataplasme utilisez des feuilles de chou, et maintenez-vous au chaud, retirez-le lorsqu’il est froid. Pour soulager vos assez rapidement, ce remède sera efficace mais il faut le renouveler .

Cet article est de l’information, donc il ne faut surtout pas arrêter votre traitement , ces remèdes de grand mère peuvent- être un bon complément, et n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.

Originally posted 2012-04-28 06:22:32.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

Traitement pour soigner un lumbago

Comment soigner un lumbago

Quel traitement pour soigner un lumbago

Vous avez essayer plusieurs méthodes pour soulager le mal de dos dont vous souffrez.Est-ce que vous avez chercher et surtout traiter les causes de votre mal de dos. Il faut savoir que ce n’est pas évident de trouver toutes les causes de ce mal ,parce que la plupart du temps elle est très mal situé.Au début de votre lumbago la douleur n’est pas grave ,mais si la douleur devient plus forte au fil du temps ,on dit que son évolution est chronique et qu’elle peut cacher un mal plus sérieux. Il faut donc aller voir un médecin rapidement surtout si le mal de dos a été provoqué par un accident, une blessure ou un choc violent et  si ces douleurs dorsales sont permanentes, insupportables et accompagnées de fièvre. Cette douleur est transmise au cerveau via les nerfs sensitifs et est toujours  la séquelle de la compression ou l’irritation d’un nerf  par une source chimique, mécanique ou psychosomatique. Selon les causes les traitements sont diffèrent .

Les causes du lumbago

Les causes de ces douleurs dorsales sont dues a certains traumatismes, c’est à dire:des mauvaises ,des fractures,des accidents du travail qui sont mal soigner .Elles provoquent des douleurs locales, des troubles circulatoires et nerveux. Pour soigner ce mal ,il faut faire certains pour voir s’il n’y a pas de risque d’avoir de l’arthrose ,un tassement vertébral.

Faire du sport

Quand on pratique du sport ,il faut absolument vous échauffez pour éviter de se blesser.Quand une femme est enceinte ,son corps se métamorphose et peut lui crée des problèmes par rapport a sa colonne vertébrale.Pour éviter qu’il y a des problèmes lors de l’accouchement,elle devrait pratiquer des exercices de musculations pour préserver sa .
Lors de l’accouchement, son bassin  s’ouvre, le diaphragme et les muscles abdominaux sont  sollicités dans ce mouvement d’expulsion.  Une mauvaise musculature, la torsion du bassin, la carence minérale, le mauvais état de la colonne vertébrale, le sont beaucoup de facteurs à risque souvent méconnus.

Il ne faut pas oublier les lumbagos dues aux agressions telluriques, si vous êtes exposé à un courant d’air et que vous êtes pris d’une terrible douleur des muscles en plus d’un gros rhume. Il faut vous soignez avec des tisanes de drainage pour éliminer les toxines, des massages pour débloquer la zone touchée et prenez des bains aromatiques chauds pour activer la micro-circulation.

Une des causes a ces maux de dos est le surmenage qui diminue les défenses.Il y a d’autres causes a ce mal est :un faux mouvement, une mauvaise posture, un mauvais siège de travail, un lit trop mou peuvent provoquer une musculaire, puis une tendinite. Il faut vous reposez très souvent et pratiquer du yoga d’autres exercices pour assouplir votre dos. Une autres des causes c’est le stress qui est provoquer par une agression psychique .En outre,  le stress survient à cause d’agressions psychiques.
Il a des traitements psychologiques tels que : sophrologie, relaxation, yoga, psychothérapie, pensée positive… sont préconisés dans ce genre de cas. Il faut vérifiez  l’équilibre minéral et complémenter si nécessaire l’alimentation par du calcium, fer, zinc, magnésium, sélénium, nickel, manganèse, cobalt, chrome… mais aussi par des  oligo-éléments comme le  lithium et le lithothamnium calcareum (algue calcaire).

Originally posted 2012-04-25 06:00:28.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

Ceinture lombaire:a quoi sert-elle?

Quelle est la fonction de

la

Qu’est-ce qu’une ceinture lombaire

Depuis quelques années le mal de dos est considéré comme le mal du siècle. Au fil des années ,il s’intensifie car nous avons pour certains des métiers qui lui demande beaucoup d’efforts.De ce fait il y a une pression qui s’exerce sur les ligaments d’attache du dos et du bassin, à force de faire toujours les mêmes mouvements et de faire les mauvais gestes lors de nos tâches quotidiennes, le est un facteur de ce mal de dos ,de plus il diminue nos défenses et influe de ce fait sur le dos et le cou en faisant que la petite douleur dorsale qui était supportable, se transforme en une très forte douleur. On peut mettre plusieurs noms sur ce mal de dos,cela peut-être une lombalgie, un ,de l’arthrose,dans certains cas cela s’appelle une hernie discale ou aussi il peut s’agir d’un petit mal de dos du a une grossesse ou d’un surpoids … Il y a plusieurs symptômes selon l’intensité de la douleur mais tous ces maux de dos  nécessitent un traitement ciblé.

TRAITEMENTS OU CEINTURE LOMBAIRE.

Il faut mettre de côté les médicaments, utiliser plutôt une ceinture lombaire qui a pour but de .Elles sont faites pour soulager de toutes les pathologies dont vous pouvez souffrir. D’après certaines personnes la ceinture lombaire diminue l’efficacité des , ce n’est pas vrai. Par ailleurs il faut savoir que plus de 100 000 accidents du travail sont dus à des douleurs lombaires ? Il faut rajouter les lombalgies qui touche une personnes sur 4. La ceinture lombaire est conseillée  pour les personnes qui potent des charges lourdes ,les sapeurs pompiers etc… Le port d’une ceinture lombaire prévient la dégénérescence des disques lombaires et des vertèbres  ou encore l’apparition d’une hernie discale.

Il y a plusieurs sortes de  :

  • Ceinture lombaire basique
  • Ceinture lombaire chauffante
  • Ceinture lombaire pour moto
  • Ceinture lombaire pour femme

Originally posted 2012-04-23 06:00:37.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

L’ordinateur est -il une des causes du mal de dos

et

Si vous restez assis pendant des heures devant votre ordinateur, vous avez de grande chance de souffrir de votre dos a la fin de la journée. Travailler sur ordinateur est-ce une cause de ces douleurs dorsales.

En France, il y a un Français sur quatre qui souffre du dos et que huit sur dix en souffriront durant leur vie.Un magazine très connu a réalisé un sondage en 2000 et il disait que ce mal de dos grandissait a une fréquence étonnante : 27 % des hommes et 36 % des femmes ressentent régulièrement des douleurs dorsales.

Arrêt de travail

La lombalgie chronique a un coût très important pour les personnes souffrant et pour le système de santé dans son ensemble.Les dépenses faites par rapport a ce mal seraient entre 1,5 à 2 milliards d’euros par an, dont 500 millions d’euros pour les indemnités journalières liées aux arrêts de travail.

Cette épidémie d’ou vient-elle? La réponse est qu’il y a plusieurs facteurs, maintenant il y a des personnes qui ne pratiquent aucune activités physiques. Mais la cause apparente et que rester assis trop longtemps provoquerait ces douleurs dorsales. Vrai ou faux ? il y a de plus en plus de personnes qui travaillent sur ordinateur, alors est-il une des causes du mal de dos.

Attention aux mauvaises

Certaines personnes ont fait des études sur le mal de dos et le travail en position assise prolongée, plus de la moitié du temps de travail. Ils en on fait la conclusion que travailler devant un écran n’est pas une cause au lombalgies 

La position assise prolongée provoque des lombalgies que lorsqu’elle est accompagnée de mauvaises postures et de vibrations.La durée  d’exposition aux vibrations qui est néfaste pour votre dos. 

Comment bouger sans se faire mal!

Il faut éviter les mauvaises postures et éviter d’autres problèmes liés au travail sur ordinateur comme la visuelle, 

D’autre part, le travail sur ordinateur doit rester une activité sédentaire. Pour le bien être de votre dos, il faut absolument faire de l’exercices physiques le plus souvent possible.Prenez plutôt l’escalier au lieu de l’ascenseur, marchez régulièrement et aller de temps en temps a la piscine

Originally posted 2012-04-19 09:58:21.

Comment soulager mal au reins,lombalgie,lombago

Qu’est ce qu’un mal de rein,

,

Les douleurs qui se situes en bas du dos sont appelées  mal de « reins » et avec l’hernie discale,ils sont pratiquement synonymes. Pour voir comment cette région du corps se compose, visualisez des blocs de construction d’enfant empilés l’un par-dessus l’autre avec un coussin, qui est le cartilage (amortisseur) entre eux. Il y a 24 de ces blocs (vertèbres) avec un cartilage entre chacun. Il y a des nerfs qui émergent de la colonne, entre chaque vertèbre.

Il y a certaines situations qui ne sont pas bonnes pour vos disques, c’est a dire les chutes, entorses, mauvaises , excès de poids ou sauter. Un disque peut être rompu ou avoir une hernie. Généralement un os (vertèbre) est déplacé quand il y a un problème de disque. Quand la vertèbre est déplacée, c’est ce qu’on appelle une subluxation.

Dans la plupart des cas, la chirurgie n’est utile. Un bon nombres de ruptures de disques répondent très bien aux soins chiropratiques. Allez voir un docteur en chiropratique avant de prendre la décision de vous faire opéré. Le dos aura toujours une faiblesse après que les et les ligaments auront été coupés. Avec la chiropratique, vous avez tout à gagner et rien à perdre.

Originally posted 2012-04-15 06:08:00.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et :

Comment soulager mal de dos avec des médicaments

Solution pour soulager

Les médicaments pour soulager mal de dos.

En 30 ans il y a eu beaucoup de publication scientifique et plusieurs personnes victimes de ce mal. Le mal de dos est bien le mal du siècle. Le pourcentage de la population française qui souffre de ce mal est de 60% a 90%. Pour soulager la vie quotidienne des personnes ,il existe des solutions médicamenteuses.

En vingt ans le nombre de ces personnes souffrant de mal de dos n’a fait qu’augmenter. Cette pathologie a beaucoup changé ces dernières années.De nos jours les personnes qui souffrent de mal de dos sont des travailleurs de force que des travailleurs statiques, bricoleurs du dimanche et autres stressés de la vie moderne. Il existe plusieurs types de prises en charges, dont les médicaments. 

Le trio anti-douleur

On utilise trois catégories Trois catégories sont couramment utilisées.

Les antalgiques

Les antalgiques rendent les douleurs dorsales plus supportables.Ils se composent de paracétamol à l’aspirine si cela ne fait pas effets il y a les dérivés de .

Pour les antalgiques de niveau 1 il est conseillé d’en prendre 4g/jour maximum en 4 prises .Il sont consommés par auto-médication.

Pour les antalgiques de niveau II et III dont ils sont très efficace, il faut etre suivi par un médecin. Il y a des médicaments qui associent le paracétamol et la codéine (niveau I et II).Ces antalgiques sont délivrés sans ordonnance lorsque la dose de codéine est faible. Ils sont indiqués dans le traitement symptomatique des douleurs d’intensité modérée à intense ne répondant pas à l’utilisation d’antalgiques de palier I utilisés seuls.

Les anti-inflammatoires

Ils rendent la douleur moins forte en cas d’ importante et sont plus efficaces que les antalgiques chez certaines personnes. On en distingue trois sortes. Et comme leurs cibles d’action ne sont pas les mêmes, il est possible de les associer.

  • Les non-stéroïdiens : aspirine, ibuprofène…
  • Les corticostéroïdes ne sont pas recommandés à long terme dans le traitement de la chronique. Ils ne doivent être utilisés que sur le court terme ;
  • Les myorelaxants : sont utiles quand la contracture est excessive et trop prolongée. Ils agissent en décontractant les . Il ne faut les prendre que pendant un laps de temps limité, pour éviter une accoutumance physique, en sachant qu’ils peuvent provoquer de la somnolence. Aussi il est conseillé de les prendre le soir au coucher. L’ANAES recommande leur utilisation pour une durée maximale de deux semaines et préférentiellement après une recrudescence de la douleur.

Les antidépresseurs tricycliques

Ils ont un effet antalgique modeste chez le lombalgique. Leur versant antidépresseur permet d’estomper l’aspect « intolérance à la douleur ». Il appartient néanmoins au prescripteur d’évaluer le rapport bénéfice/ risque, en dehors d’un état dépressif.

Par voie locale

Les anti-inflammatoires

Ils sont proposés sous forme de gels et de pommades à faire pénétrer par les pores de la peau et soulager le mal de dos

Les corticoïdes

Les infiltrations épidurales et intra-articulaires de corticoïdes semblent avoir un effet à court terme sur les lombalgies . Ce type de traitement ne doit pas être essayé en première intention.

Mais d’autres solutions non-médicamenteuses existent. Pour en savoir plus, découvrez notre dossier pour vous réconcilier avec votre dos.

Originally posted 2012-04-13 06:00:38.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et :

Qu’est-ce que les lombalgies

Les lombalgies ou

Les les plus fréquents sont souvent appelés des lombalgies,  portent hélas bien leur nom, même si nous les rebaptisons parfois « mal aux  ». Ces douleurs  des lombaires sont d’ordre mécanique ou inflammatoire.

Elles apparaissent et disparaissent presque aussi vite qu’elles sont venues : ce sont les lombalgies aiguës, appelées aussi « lumbagos ».

Elles peuvent durer plusieurs mois : on les appelle des lombalgies chroniques.

Une   est un symptôme et non une maladie. Elle se définit par une douleur qui se situe dans la partie basse de la , au niveau des vertèbres lombaires.

Voilà pour les points communs. Sinon les lombalgies peuvent avoir plusieurs visages : brutales ou non, peu ou très invalidantes, circonscrites à la zone dorsale ou irradiant hors de leur « territoire d’origine », etc.

Dans un certains nombres de cas, on guérit rapidement d’ en quelques jours. Seulement 10 % relèvent d’un parcours médical, avec la chirurgie comme ultime recours, mais seulement pour de rares patients.

Le (ou lombalgie aiguë)

Le célèbre « tour de rein » sévit brutalement et bloque le bas du dos en lui infligeant une douleur sévère. C’est la cause la plus fréquente de lombalgie aiguë.

Un lumbago arrive généralement suite à une mauvaise posture : on se penche en avant les jambes raides et les fesses en l’air pour lacer ses chaussures, cueillir des champignons ou, pire, attraper le pack de 6 bouteilles d’eau minérale… et on ne se relève pas. C’est le mouvement brusque qui pose problème plus que la charge à porter. On peut se « faire un lumbago » en ramassant simplement sa fourchette !

Illustration sur le lumbago, ne pas hésiter à appeller un médecin

Ce qui s’est passé : la position « penchée en avant en fournissant un effort » n’est pas prévue dans le cahier des charges de la colonne vertébrale. En ignorant cette loi physiologique, on impose au noyau discal une compression très forte (plusieurs centaines de kilos), et on le libère brusquement en se relevant. Le choc est si violent que le noyau parvient à déchirer quelques fibres de l’enveloppe qui le protège. C’est une entorse du dos, en quelque sorte !

La lombalgie chronique

Un lumbago mal soigné et la lombalgie chronique s’installe peu à peu. Lancinante, la se repend dans le bas du dos, soit tout le temps, soit en « pointillés », mais en tout cas de façon prolongée, c’est-à-dire pendant plusieurs mois.

Souvent associée à une sensation de « blocage », elle s’épanouit à la faveur d’une activité un peu physique (marche prolongée, shopping…) ou inconfortable (long trajet en voiture).

Elle s’estompe lorsqu’on se repose en position allongée, ce qui fait traîtreusement croire que le « repos chronique » peut venir à bout des « douleurs chroniques ».

C’est exactement l’inverse qu’il faut faire. Ce qui se passe le plus souvent c’est qu’il s’agit de la détérioration d’un ou plusieurs éléments de la colonne vertébrale : les disques intervertébraux s’abîment en vieillissant, les vertèbres sont atteintes d’arthrose, tandis que les ligaments sont irrités. Voilà le cocktail privilégié pour souffrir du mal de dos chronique.

Mais dans la majorité des cas, les lombalgies sont des contractures musculaires qui sont dues à des mauvaises positions, des micro-traumatismes…

Des fois, la lombalgie est le premier symptôme d’une infection, d’un rhumatisme, d’une tumeur ou d’une autre maladie touchant les organes de proximité. C’est pourquoi face à une qui perdure, il faut consulter votre médecin, qui établira le diagnostic précis.

Originally posted 2012-04-12 06:00:02.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et reins :

Quelles sont les causes possibles d’une douleur lombaire

Qu’est-ce qu’une

Les causes possibles d’une douleur lombaire

La douleur lombaire est généralement appelée mal de rein et se situe en bas du dos.
Ce motif de plainte est très fréquent et dont les causes sont très variables. Pour faire le bon diagnostic ,il faudra voir un médecin qui vous orientera pour plus d’.
Cela étant on peut dresser le catalogue des diagnostics possibles.
D’autres articles de ce site traite en détail les affections les plus courantes que nous allons citée ci-dessous

Les causes musculaires :

C’est les lombaires qui se situent de part et d’autre de la lombaire qui sont en cause :
- Rupture fibrillaire suite à un effort violent
- excessive
- simple courbature due à un effort inhabituel et prolongé ou à un état fébrile
- Insuffisance musculaire.

Les causes discales 

C’est un disque intervertébral qui est touché.
C’est la commune simple, le voire la névralgie sciatique

Les troubles de la statique vertébrale

Ils peuvent entraîner des douleurs souvent d’origine musculo-tendineuses en raison du déséquilibre induit :
- Raccourcissement d’un membre inférieur.
- Attitude vicieuse de la vie moderne : banc scolaire, auto, profession.
- Cyphose (dos voûté)
- Hyperlordose: le creux du bas du dos est accentué,
soit par glissement vertébral ,
soit sans déplacement vertébral , en post-ménopause (Hyperlordose douloureuse chez la femme de 60 ans obèse et ostéoporotique),
soit hyperlordose constitutionnelle.
- Arthrose des articulaires postérieures: extension douloureuse, sujet âgé
- Spondylolyse (destruction de l’isthme de la dernière vertèbre lombaire).
- Entorse lombo-sacrée.
- Anomalies transitionnelles de la charnière lombo-sacrée : il s’agit de malformations congénitales dont la responsabilité dans les douleurs est controversée : Sacralisation de L5 ou lombalisation de SI.
- Canal lombaire étroit

Les traumatismes

- Choc, chute, mouvement forcé, notamment la rotation du tronc, effort musculaire brutal et inhabituel.
- .
- Tassement du corps vertébral soit spontané soit suite à une chute chez une personne âgée ostéoporotique
- Douleur tardive après fracture  par absence de rééducation fonctionnelle.
- douleurs post-opératoires :
Lombalgie résiduelle après intervention discale.
Séquelles douloureuses de greffe vertébrale.
Après ponction lombaire.

Les causes rhumatismales

La cause la plus fréquente est l’arthrose, surtout chez les personnes âgé, bien qu’il n’y ait pas de parallélisme entre les aspects radiographiques et l’intensité de la douleur. D’autres facteurs interviennent dans la genèse de la douleur (activités, musculature, etc…).
Les rhumatismes inflammatoires , plus préoccupants, sans rapport avec l’âge. Les douleurs sont aussi nocturnes :
- Rhumatisme articulaire aigu.
- Rhumatisme psoriasique.

Les maladies osseuses

Elles peuvent toucher entre autre les vertèbres lombaires
- Ostéoporose (ménopause, sénilité, immobilisme).
- Ostéomalacie.
- Ostéite fibro-kystique de Recklinghausen (hyperparathyroïdie).
- Maladie de Paget.
- Ostéopétrose
- Myélome multiple (maladie de Kahler).
- Epiphysite vertébrale des adolescents, ostéochondrite de croissance (maladie de Scheuermann).
- Mal de Pott (tuberculose osseuse)
- Spondylodiscite non tuberculeuse : c’est une infection du tissu osseux. L’infection débute en général dans le corps vertébral, puis s’étend au disque.

Les tumeurs vertébrales

- Hémangiome.
- Lympho ou réticulosarcome.
- Maladie de Hodgkin.
- Plasmocytose.
- Métastases.
- Tumeurs de voisinage comprimant les troncs nerveux.

Les maladies viscérales abdominales

- Lithiase rénale (calcul du rein).
- Hydronéphrose (dilatation d’un rein).
- Pyélonéphrite (infection rénale).
- Abcès du rein ou péri rénal.
- Pancréatites.
- Fécalome, Obstruction intestinale, occlusion intestinale.
- Anévrisme de l’aorte.
- Relâchement des muscles de la paroi abdominale (obésité, manque d’exercice, éventration)
- Affections gynécologiques :
Rétroversion utérine.
Grossesse.
Infections des ovaires ou des trompes.
Prolapsus.
Toute tumeur pelvienne notamment fibrome, kyste…
Séquelles d’accouchement.
Séquelles d’opération mutilante des organes génitaux.
Toutes les causes de congestion des organes pelviens
Causes psychosomatiques, basées sur des problèmes féminins essentiellement.

Les lombalgies d’origine neurologique

- Le zona : il peut toucher la région lombaire et la douleur souvent à type de brûlure peut précéder l’éruption cutanée caractéristique
- Neurinome (et notamment neurinome intrarachidien de la queue de cheval).
- Symptôme inaugural de la poliomyélite.
- Méningites chroniques.
- Arachnoïdite.
- Sclérose en plaque.
- Tumeur intra-rachidienne (méningiome, Hodgkin…)

Les lombalgies psychogènes

Elles sont fréquentes, surtout chez la femme, avec profil psychologique caractéristique (hypersensibilité, anxiété, dépression), au cours de situations conflictuelles (sexuelles, familiales, financières)

Sinistrose

Douleur réelle ou simulée faisant suite à un accident de travail ou de la circulation ou après une opération, avec revendication d’une pension ou d’examens ou d’arrêt de travail injustifiés. La demande de réparation du préjudice devient une idée fixe.
il s’agit souvent de malades névrosés ou paranoïaques

Conclusion : le diagnostic d’une douleur lombaire n‘est pas facile a pronostiqué et nécessite un avis médical avant de mal la traiter ou par des manipulations parfois hasardeuses. En cas de doute, un bilan éliminera les causes les plus graves, qui ne sont, heureusement, pas les plus fréquentes.

Originally posted 2012-04-11 06:12:12.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et :

Lombalgie symptome – Quel sont les symptômes de la lombalgie

Symptôme et

Suite a une anatomie compliquée de la colonne lombaire et de plusieurs causes de douleurs au bas du dos, les symptômes de la lombalgie peuvent varier d’une personne à l’autre. Pour la même affection, plusieurs personnes peuvent décrire leur douleur de manière fort différente.

  • Une qui arrive brutalement et qui se manifeste par une contraction subite et intense des , c’est le signe d’une lésion musculaire, d’une entorse ligamentaire, de la rupture ou du déplacement d’un disque. Ce genre de douleur arrive surtout après un « faux mouvement » ou après avoir porté une charge lourde.
  • Si cette douleur survient le matin et disparait avec certains mouvements et des étirements, il peut s’agir d’un traumatisme musculaire ou encore d’arthrose.
  • Si la douleur descend le long de la partie postérieure de l’une ou des deux jambes, il peut s’agir d’une douleur sciatique, c’est-à-dire à un « pincement » du nerf sciatique. La douleur sciatique est alors amplifiée par la toux, l’éternuement ou l’effort. Ce genre de douleur  peut aussi être le signe d’une hernie discale.
  • Si la est plus forte la nuit, cela peut-etre une , un organe malade ou une tumeur.

A quel moment il faut consulter son médecin?

Dans un certain nombre de cas, la douleur au lombaire est causée par une maladie grave, comme un cancer. Il est donc important de consulter un médecin quand les douleurs lombaires :
- apparaissent après un traumatisme (chute ou coup au dos par exemple);
- sont constantes et s’intensifient, principalement la nuit;
- surviennent après une prise prolongée de corticostéroïdes;
- apparaissent dans une jambe ou dans les deux;
- causent une faiblesse, un engourdissement ou un fourmillement dans une jambe ou dans les deux;
- coïncident avec l’apparition de problèmes intestinaux ou urinaires;
- provoquent des douleurs thoraciques ou abdominales;
- sont liées à une incontinence urinaire ou une perte de sensation dans la région du périnée;
- sont accompagnées d’une perte de poids inexpliquée, de frissons ou de fièvre.

Si une  aiguë est toujours présente 3 jours après son apparition, malgré l’autotraitement prodigué , il est également important de consulter.

Originally posted 2012-04-06 20:16:17.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et :

La définition de la lombalgie-Qu’est-ce qu’une lombalgie?

La

Les douleurs situées au bas du dos sont des lombalgies qui est le terme médical pour désigner ces fortes douleurs. Ces lombalgies sont courantes mais souvent sans gravité.Un grand nombres de personnes souffriront un jour ou l’autre de lombalgie et ce mal ne cesse d’augmenter. La lombalgie peut survenir à tous les âges, elle peut apparaitre  à l’adolescence et autour de 45 ans.

Il y a 3 catégories de douleur

  • Les douleurs aiguës : Ces douleurs qui durent lonptemps sont appelées   ou tour de . Meme si la douleur est de courte durée, la douleur lombaire aiguë peut occasionner beaucoup d’inconfort, elle peut provoquer un arrêt de travail pendant quelques jours et gêner considérablement les activités quotidiennes. Plus de 90 % des lombalgies aiguës disparaissent d’elles-mêmes en 4 semaines ou moins.
  • Douleur subaiguë : c’est une douleur qui dure généralement de 4 semaines à 3 mois, de façon plus ou moins constante. Une douleur subaiguë peut devenir chronique : il faut donc s’assurer de bien la prendre en charge.
  • Douleur chronique : c’est une douleur  qui dure plus de 3 mois. Les causes de la douleur lombaire chronique sont parfois difficiles à déterminer. La population qui en souffre doit souvent envisager d’apporter un changement dans leur mode de vie. Environ 5 % à 8 % des lombalgies deviennent chroniques.

 

La lombalgie est une forme de  fréquente. C’est qu’on fait appel a nos vertèbres lombaires qui sont constamment sollicitées et qui soutiennent une part importante du poids corporel.

Le mal de dos n’est pas toujours soulagé par les médecins . Dans certains cas, surtout si la douleur est chronique, une approche globale qui tient compte autant des facteurs psychologiques et émotifs que physiques est nécessaire. On peut ainsi parvenir à diminuer la douleur ou, au moins, apprendre à mieux vivre avec elle.

La colonne lombaire

 

 

La colonne lombaire est constituée de 5 vertèbres : de petits os cylindriques superposés et vides en leur centre . La moelle épinière passe dans cette cavité. La moelle est constituée d’un faisceau de fibres nerveuses motrices, sensitives et associatives. Entre chaque vertèbre se trouve un disque intervertébral composé de tissu souple renfermant un « gel ». La fonction des disques intervertébraux est de permettre la mobilité des vertèbres et d’amortir les chocs. L’ensemble est entouré de , de tendons et de ligaments qui assurent la stabilité et la mobilité des délicates de la colonne. Toutes ces structures peuvent être responsables de douleurs lombaires.

 

Les causes

La lombalgie est un symptôme dont les causes sont très variées. Dans un certains nombres de cas, la lombalgie est un mal de dos bénin. Cela signifie qu’il n’y a pas de lésion majeure pouvant expliquer les douleurs dorsales. Celles-ci peuvent alors être liées aux disques intervertébraux, aux vertèbres, aux muscles, etc. La plupart du temps, il est impossible de déterminer avec précision l’origine des douleurs, qui disparaissent spontanément en quelques semaines.

C’est pour cette raison qu’un médecin ne prescrira pas d’examen d’imagerie (radiographie, scan, résonance magnétique) lorsque la situation est clairement non spécifique, sans aucune caractéristique inquiétante. Dans les autres cas, notamment en présence de symptômes neurologiques, l’imagerie est indiquée. Dans de rares cas, la lombalgie peut être le signe d’une maladie grave.

Voici les causes de douleur les plus fréquentes.

  • Une lésion à un muscle, un tendon ou un ligament. Elle peut provenir d’un effort, d’une torsion inhabituelle .Les personnes en mauvaise forme physique ou exerçant des métiers physiques (construction, port de lourdes charges…) sont les plus à risque.
  • La dégénérescence discale. Avec l’age, les disques intervertébraux perdent de leur élasticité. On remarque une dégénérescence discale chez presque toutes les personnes de plus de 60 ans. Certains sportifs vivent aussi ce problème autour de la quarantaine, surtout ceux qui pratiquent une activité entraînant une pression sur la . Cette dégénérescence n’est pas toujours associée à des douleurs, mais elle peut être en cause dans certaines lombalgies.
  • Une hernie discale. Elle se produit lorsqu’une partie du gel contenu dans le disque intervertébral fait saillie vers l’extérieur et comprime les racines nerveuses. De mauvaises , le surplus de poids, la grossesse et la dégénérescence discale sont les principales causes de hernie discale.
  • Un problème gynécologique. De nombreuses femmes ont des de façon périodique ou constante, en raison de règles douloureuses, d’endométriose, etc. La source des douleurs n’est donc pas située dans la région lombaire, mais la douleur irradie tout de même dans le bas du dos.
  • Le glissement d’une vertèbre sur une autre vertèbre . Cette situation peut se produire en raison d’une faiblesse congénitale dans les structures vertébrales ou à la suite d’un traumatisme.
  • De l’arthrite, de l’arthrose ou de l’ostéoporose. Ces problèmes de santé sont courants chez les personnes âgées. Si l’ostéoporose de la colonne vertébrale est importante, cela peut causer une vertébrale. Certains rhumatismes inflammatoires, comme la spondylarthrite ankylosante, peuvent aussi causer des douleurs et une raideur dans le bas du dos.

Peu importe l’origine du mal de dos, il se produit souvent une contraction des muscles situés près de la région endolorie. Il s’agit d’un réflexe de protection. Cette contraction peut elle-même entraîner une . Un cercle vicieux peut alors s’enclencher et contribuer à rendre ces douleurs chroniques.

Originally posted 2012-04-05 21:21:21.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et reins :