Comment éviter l’hernie discale

hernie-discale

Qu’est-ce que l’hernie discale

La plupart des personnes qui souffrent du dos redoutent le diagnostic d’hernie discale mais qu’est ce que c’est et que doit-on faire quand ce diagnostic tombe ?

Qu’est ce que l’hernie discale?

Les vertèbres sont séparées les unes des autres par un disque intervertébral. Ces sont constitués d’un noyau gélatineux entouré d’un anneau fibreux.

hernie-discale

hernie-discale

Quand l’anneau fibreux s’use par l’âge, les mouvements répétitifs, ou une pression trop importante, il se rompt et le noyau gélatineux sort. On dit qu’il fait une saillie = l’hernie discale. Cette saillie entre en conflit avec les éléments qui entourent la colonne vertébrale, ce qui entraîne une douleur.

Les hernies discales sont lombaires à 95% mais ont peut aussi en trouver au niveau des cervicales. Elles touchent plus souvent les hommes que les femmes.

les symptômes 

Il y a 1 personne sur 50 qui présente une hernie discale mais cette pathologie est difficile à comptabiliser, dans la mesure où certains cas passent inaperçus par leur absence de symptômes.

L’hernie discale peut donc être : inexpressive, douloureuse au niveau des lombaires ou présenter le visage d’une sciatique ou de fourmillements des membres inférieurs. L’apparition de troubles sphinctériens est une urgence chirurgicale.

- La lombalgie signe de la tension anormale à l’intérieur du disque. Ces douleurs peuvent être aiguës et très invalidantes en prenant la forme d’un lumbago.

L’augmentation de pression abdominale (toux, éternuement…) peut entraîner une augmentation de la pression intra discale et la douleur.

Mais attention toutes les lombalgies ne sont pas dues à une hernie discale

- La sciatique (douleur le long de la jambe, suivant le trajet du nerf concerné) traduit un conflit entre l’hernie et un des nerfs sciatiques

- Les fourmillements sont l’expression d’une atteinte des terminaisons sensitives.

Une hernie discale présente différents visages et la même hernie chez 2 personnes n’aura pas les mêmes symptômes ni la même prise en charge.

Le diagnostic 

Le diagnostic est essentiellement clinique.

Si les lombalgies ou la sciatique persistent au delà de 3 semaines, malgré un , le médecin prescrira une radio du rachis pour éliminer une autre cause possible de compression.

Dans les autres cas on peut prescrire un et un IRM au cas ou les douleurs persistent  pour situer avec précision l’ hernie.

Le traitement

L’évolution naturelle de la majorité des lombosciatiques discales, bien que longue, est favorable.

Un traitement comprenant anti-inflammatoires, antalgiques et myorelaxants est prescrit par le médecin. Il permettra de soulager la douleur.

Le repos de départ (4 à 5 jours) ne doit pas être trop prolongé pour éviter une atrophie des du dos qui aurait un effet néfaste sur la douleur.

Le traitement médical doit être observé pendant au moins 6 semaines.

Ensuite on peut faire des infiltrations de corticoïdes pour compléter ce traitement si la douleur ne diminue pas.

De même un lombostat plâtré pour immobiliser le rachis peut être envisagé mais demandera par la suite une bonne rééducation pour remuscler le dos et les abdominaux.

Si le traitement ne permet pas l’amélioration, ou dans des circonstances particulières (sciatique paralysante récente ou atteinte des sphincters on ferra appel à la chirurgie.

L’opération a pour but de libérer la racine nerveuse comprimée par l’hernie discale. 10 à 20% sont opérées.

La cure de l’hernie discale classique est suivie d’un traitement par antalgiques et anti-inflammatoires et d’une surveillance neurologique étroite. Le lever et la marche sont la plupart du temps autorisés dès le premier jour, avec l’aide d’un kinésithérapeute. En l’absence de complication, l’hospitalisation est courte (5 jours environ).

La chirurgie sous vidéoscopie consiste à pratiquer la même intervention par une voie d’abord beaucoup plus petite. Le chirurgien visionne la zone à opérer avec une petite caméra. Le patient peut, en principe, sortir dès le 2ème jour.

Quelque soit la méthode opératoire, il faut compter une période de 3 à 4 semaines minimum pour la convalescence à domicile.

Que se passe t’il après une intervention

L’évolution est caractérisée par une disparition de la douleur au réveil, qui peut réapparaître mais moins intense.

Le déficit moteur va récupérer en quelques semaines si le traitement a été précoce. En cas de lésion neurologique plus ancienne, la récupération est évaluée en 1 à 2 ans.

Les douleurs lombaires post opératoires sont fréquentes. Une reprise progressive de l’activité permettrait de la prévenir.

Il n’y a pas de consignes de repos strict. Les activités de la devront être reprise précocement et progressivement, en respectant la douleur.

La rééducation a pour but de restaurer les fonctions le plus rapidement possible et d’apprendre au patient opéré les gestes et postures à adopter dans la vie courante. Elle est essentielle pour la reprise progressive des activités.

La reprise du travail est envisageable 2 mois après l’intervention. Mais elle doit être progressive pour les professions les plus exposées, en utilisant le cas échéant le mi-temps  thérapeutique et les restrictions temporaires par le médecin du travail, voir un reclassement.

Conseils pour les hernies discales opérées ou non.

Il est important d’adopter une bonne hygiène de vie, en limitant la prise de poids, néfaste pour les articulations intervertébrales, en faisant régulièrement de l’exercice physique comme la marche.

Les activités sportives doivent être précédées d’échauffement et suivies d’étirement. Leur reprise sera progressive en respectant la douleur.

Ne pas utiliser systématiquement une ceinture de maintien lombaire mais la garder pour les épisodes de recrudescence douloureuse ou d’efforts physiques importants.

Toujours se protéger du froid qui entraîne des contractures de muscles du dos : ne pas hésiter à utiliser la thermothérapie.

Ne pas oublier d’épargner son dos pendant le sommeil en utilisant des matelas et oreillers adaptés.

Penser à se relaxer par le massage et la thermothérapie surtout pendant les périodes de tensions psychologiques ou d’efforts physiques.

Bien suivre les séances de rééducation, même si on trouve ça long !

Et surtout tenter de garder le moral, et de préserver une bonne qualité de sommeil, en se faisant aider si nécessaire ; le facteur psychologique est important pour la guérison. Une chute du moral ou un stress, entraîne des tensions musculaires qu’il faut éviter.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager :

Choisir une ceinture lombaire ?

 Comment Choisir Une Bonne

Souffrir de Lombalgie, sciatique, , n’est pas toujours très agréable.

Les douleurs lombaires surviennent à n’importe quel moment et peuvent même entraîner une perte d’autonomie en cas de douleur chronique.

Il faut dans certains cas porter une ceinture lombaire, pour soulager et prévenir les douleurs. Cependant, pour plus d’efficacité, il faut bien choisir sa ceinture lombaire.

Quelques Conseils pour choisir une lombaire

C’est vrai que toutes les ceintures lombaires sont destinées à soulager le mal au dos, mais il faut savoir choisir sa ceinture en fonction de ses activités et du type de douleur.

Il existe en effet plusieurs types de ceintures et pour une meilleure efficacité, il est nécessaire de déterminer la nature de la douleur.

Il faut dans un premier temps savoir s’il s’agit d’un mal de dos chronique, passager ou aigu.

Dans le cas d’un mal au dos aigu, il est préférable de choisir une ceinture lombaire chaude ou un lombostat en résine.

Elle empêche les faux mouvements et offre un meilleur maintien pour mieux soulager la douleur.

Le type d’activité pratiqué est aussi nécessaire, afin de déterminer la ceinture la mieux adaptée en fonction de l’importance des efforts effectués.

Pour les personnes ne faisant que peu d’ ou restant souvent assises, la ceinture lombaire standard de soutien leur est destinée.

Alors que les personnes pratiquant du sport ou en perpétuel mouvement, le mieux est de choisir une ceinture lombaire aérée.

Pour mieux choisir une ceinture lombaire, il est également nécessaire de savoir de quelle manière désire-t-on porter la ceinture.

Sera-t-elle portée au-dessus des vêtements ou directement sur le corps. Il existe en effet des ceintures destinées à être portées sur les vêtements et directement sur la peau.

Il existe aussi des ceintures lombaires de différentes tailles. C’est pour cela qu’il faut connaître la morphologie de la personne qui la portera.

Le choix d’une ceinture lombaire dépend également de l’âge et de la fragilité de chacun. Pour les personnes âgées, une ceinture de maintien abdominal est le plus adaptée.

Prescription médicale

Elles sont en vente libre en , les ceintures lombaires sont actuellement à la portée de tous, mais une prescription médicale est toutefois nécessaire.

Afin de mieux choisir la ceinture la plus adéquate, une consultation médicale est indispensable.

Il existe en effet plusieurs variantes de la ceinture lombaire, telles que le corset et .

Cependant, seul un médecin ou un spécialiste est le plus avisé pour prescrire le type de ceinture ou de corset à porter. De plus, les ceintures lombaires sont actuellement prises en charge.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et reins :

Lombalgie traitement naturel

lombalgie traitement naturel

Ce que vous devez savoir sur lombalgie traitement naturel

 

En France, il y a 95% des personnes qui sont atteintes de lombalgie.

Mais les causes de ces lombalgies sont mal identifiées.

Il y a différentes , dont certaines sont plus efficaces que d’autres.

Alors découvrons les différents traitements efficaces pour soulager le mal de dos.

Lombalgie traitement naturel pour le mal de dos

Une lombalgie est un mal de dos qui est fréquente chez les personnes d’un certain âge.

Celle qui pratique un sport en sont atteints mais aussi ceux dont la profession sollicite le dos tout au long de la journée.

Il y a plusieurs lombalgie traitement naturel.

Le premier traitement naturel est la glace.

Il faut faire une application pendant 20 minutes sur la zone douloureuse, par l’intermédiaire d’un sac ou d’une serviette.

lombalgie traitement naturel

lombalgie traitement naturel

C’est une précaution qui est nécessaire pour éviter les risques d’engelure.

Il y a certaines formes qui sont disponibles en pharmacie:

_les sachets de gel

_les emballages en plastique.

Pour une intense la glace aura un effet anti-inflammatoire et sera efficace.

Pour il y a aussi la compression.

Chez les sportifs, il existe même une méthode appelée « repos, glace, compression et élévation » qui permet de soulager la douleur musculaire.

Lombalgie traitement naturel les plus efficace

Si la prise de médicaments ne fonctionne pas, on peut envisager l’opération.

On peut administrer les médicaments localement, comme les pommades, ou par voie orale, comme les comprimés.

Ceux-ci ont des effets relaxants qui permettent de soulager la douleur et réduire la contracture des muscles.

Il y en a d’autres qui ont des actions anti-inflammatoires et diminuent l’inflammation, la douleur, la chaleur locale et la tuméfaction.

Ceux que l’on administrent localement, le médicament pénètre rapidement dans la peau et peut s’appliquer par un léger massage superficiel.

Généralement cela agit lorsque le produit rejoint la grande circulation pour libérer le principe actif.

On peut aussi envisager d’autres voies telles que les suppositoires ou les injections.

La chirurgie permet de lever les causes ou les origines de la douleur.

Cette chirurgie peut être sous forme d’infiltration de corticostéroïdes, de nucléolyse ou de discectomie pour traiter les hernies discales, de laminectomie pour le traitement des ostéophytes ou d’épaississements osseux, et d’arthrodèse pour la greffe de vertèbres.

Lombalgie traitement naturel : exemple

Il faut savoir que les médicaments et la chirurgie doivent être les remèdes de  derniers recours parce qu’ils ne sont pas sans effets secondaires.

On connait certaines alternatives efficaces qui sont des traitements et qui soulagent le mal de dos et n’atteint pas la santé :

● Le repos est un des traitements le plus efficace pour soulager la lombalgie, surtout s’il y a douleur aiguë. Il permet de prévenir les mouvements brusques et de reposer le dos.

● La kinésithérapie a presque les mêmes effets que le massage et est pratiquée par les spécialistes de la santé.

● Les cures thermales sont basées sur l’hydrothérapie. Elles sont très efficaces pour soulager les lombaires, sans effet secondaire.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et :

Mal lombaire,lombalgie aiguë

mal lombaire, lombalgie aiguë

 Qu’est-ce qu’un
ou aiguë

On connaît plus la lombalgie aiguë sous le nom de .

Il y a de nombreuses personnes qui sont touchés par mal lombaire,lombalgie aiguë.

Ces douleurs provoquent une invalidité temporaire, bien que courte puisqu’en moyenne elle dure 7 à 10 jours.

Les lombalgies aiguës sont des qui sont très éprouvantes car pendant ce temps, on l’impression que peu importe la position que l’on prendra, cela fait mal.

Mal lombaire, lombalgie aiguë

Le mal lombaire, lombalgies aiguës sont généralement dues à de toutes petites déchirures des ligaments ou des muscles du dos.

Cela peut venir aussi d’un disque intervertébral abîmé et dont le noyau se serait infiltré hors du disque, compressant un nerf.

mal lombaire, lombalgie aiguë

mal lombaire, lombalgie aiguë

Il faut à ce moment aller voir un médecin en cas de lombalgie aiguë.

Il va déterminer le problème et surtout prescrire un traitement anti-douleur, car le fait d’avoir des douleurs nous fait contracter le dos et cela n’arrange rien au lumbago.

Mal lombaire, lombalgie aiguë: les causes et symptômes

Dans la plupart des cas, une lombalgie aiguë est causée par les gestes quotidiens mal pratiqués, surtout si une usure est déjà présente.

Un travail qui demande que l’on se mette dans des positions tout au long de la journée:

_ mauvaise position assise au bureau

_ devant une machine

_ un sport pratiqué trop intensivement…

Vous pouvez aussi avoir une douleur lombaire lorsque vous vous étirez le matin à votre réveil.

Avoir pris une mauvaise position pendant la nuit s’en sans rendre compte.

Le départ de ce mal lombaire, lombalgie aiguë est une .

Celle-ci peut-être suivi d’un craquement et la douleur lombaire peut s’intensifier à chaque mouvement.

Dès que le mal lombaire, lombalgie aiguë surgit, soyez prudent, il faut que vous alliez vous allonger en suivant quelques consignes : En cas de maux de dos, que faut-il faire ?

Comment éviter mal lombaire, lombalgie aiguë

Il y a un certain nombre de mal lombaire, lombalgie aiguë qui peuvent être évités en prenant garde lors de gestes simples de la vie quotidienne.

Il faut entretenir les muscles et dorsaux, faire attention à maintenir son dos assez droit lorsqu’on est assis.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur ce lien

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et reins :

Comment éviter mal de dos par la musculation

la musculation et le mal de dos

par la musculation

De nos jours le mal de dos atteint beaucoup de personnes mais il est souvent sans gravité.

Il est nécessaire de faire attention à nos gestes pour éviter mal de dos.

et faire des sont des solutions efficaces et naturelles pour éviter le mal de dos.

la musculation et le mal de dos

la musculation et le mal de dos

Le mal de dos est très fréquent

Il y a de nos jours la majeur partie de la population française qui en sont atteint.

Généralement ce mal de dos n’est pas grave du moment qu’il n’est pas répétitif, parce que à ce moment cela peut devenir handicapant.

C’est le sexe féminin qui en est le plus fréquemment touché, dont le facteur aggravant est .

Il y a plusieurs paramètres pendant la période de gestation et l’on peut citer:

-le mal de dos

-le gros ventre

-le déplacement du centre de gravité du corps

-les hormones et les relâchements des tissus.

Il existe un autre facteur responsable de ces douleurs vertébrales et c’est l’âge.

Ces douleurs se manifeste généralement après 60 ans.

Dans notre société ce mal  est un véritable fléau mais il existe certaines méthodes pour l’éviter :

-On peut le combattre en prenant des médicaments

-En faisant du sport

-En musclant son dos

Comment éviter mal de dos par la musculation

Il faut absolument faire très attention à notre dos.

Un exemple : il faut éviter les mauvaises habitudes pour soulever les charges ou pour porter les enfants.

Utilisez le genou en le pliant tout en gardant le dos bien droit.

Prenez de bonnes habitudes  en préférant faire de la marche au lieu de prendre la voiture, l’ascenseur ou les transports en commun.

Dans le cas ou vous n’aimez pas faire de l’exercices, il faut que vous fassiez attention à vos gestes.

Lorsque vous êtes au bureau, il faut placez bien l’écran et utilisez une chaise qui respecte la courbure anatomique de la colonne vertébrale.

Prenez aussi la bonne en conservant la tête dans l’axe du corps.

par la musculation

Pour prévenir du mal de dos, il faut muscler les dorsaux et les abdominaux pour éviter le mal de dos.

La musculation garantit le bon maintien de la colonne lombaire et tonifie la sangle abdominale pour soulager le mal.

Il y a des exercices à pratiquer mais qui ne doivent pas être douloureux.

Arrêter immédiatement au cas ou il y aurai des douleurs.

Exercice 1 : il faut s’allonger sur le dos avec les jambes fléchies sur le torse.

Plaquer les lombaires au sol et le menton contre la poitrine.

Mettez les mains sur les tempes tout en relevant le buste et revenez à chaque fois à la position initiale.

Exercice 2 : il faut s’allonger sur le dos, toujours les jambes fléchies, mais cette fois-ci les genoux à angle droit, les bras en flexion, les mains derrière le cou.

Relever le buste en rapprochant le coude du genou, de l’autre côté, avant de revenir à la position initiale.

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager :

Que faire pour le mal de dos la nuit

mal de dos la nuit

Le mal de dos ou comment le soulager

De nombreuses personnes souffrent de douleurs aiguës au niveau du dos, c’est une qui peut se manifester sous différents aspects selon les individus.

Le plus fréquent est le mal de dos la nuit. Quels sont les moyens pour parvenir à soulager mal de dos ?

Quels sont les causes du mal de dos la nuit

Le mal de dos est associé au vieillissement mais il y a des éléments qui peuvent être les causes de cette affection.

Les personnes font à longueur de journée des gestes répétitifs qui peuvent être la cause de lombalgies.

Ce sont des troubles qui se produisent surtout la nuit et qui sont en relation étroite avec la fatigue suite aux efforts fait au cours de la journée.

Des blessures anciennes au niveau du dos et qui ont affecté la colonne vertébrale peuvent être des facteurs aux douleurs dorsales la nuit.

La consommation de substances tabagiques et alcooliques peut-être une  cause du mal de dos la nuit.

mal de dos la nuit

mal de dos la nuit

Que faire pour :

Avant de rechercher des solutions, il faut bien en identifier le type. Il en existe deux : celui qui est mécanique et celui qui est inflammatoire.

Quand le mal de dos survient la nuit c’est généralement un lumbago aigu.

Lorsque l’on a , le repos n’est pas le meilleur remède. La solution est de voir un médecin.

On conseille de prendre des antalgiques pour diminuer l’ qui accompagne ce type de maladie dorsale.

Faire des et de rééducation permet de se débarrasser des douleurs pendant un certain temps.

On peut faire des séances de manipulations vertébrales pour résoudre ce problème.

Que faire pour le mal de dos : traitement

Il faut savoir que les manipulations ne sont pas adapté à un simple mal de dos.

On utilise ce genre de traitement en cas de lombalgie bien confirmée et il ne peut être effectué que par un médecin uniquement.

Beaucoup de personnes souffrent de douleurs fortes la nuit au point qu’il leur faut vraiment une orthèse lombaire pour pouvoir en guérir.

De plus, il existe d’autres douleurs dorsales nocturnes qui sont des maladies de type récidivantes.

Pour remédier a ces douleurs on a recours à une ceinture de soutien lombaire qui est une bonne solution.

Equilibrer les acides gras présents au niveau de l’organisme peut en outre aider à lutter contre l’inflammation.

Ce qu’il faut savoir c’est que les acides gras omégas 6 participent à produire des substances qui peuvent calmer les maux inflammatoires.

Les antioxydants sont d’autres moyens pour parvenir à apaiser le mal de dos durant la nuit étant donné qu’ils aident à renforcer les défenses de l’organisme.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et reins :

Quel matelas pour mal de dos

matelas pour mal de dos

Comment choisir le bon matelas

Pour votre dos il faut que vous choisissiez un matelas adapté a celui-ci. Car si votre matelas n’est pas bon, il peut être la cause du mal de dos.

Comme cela vous passerez une journée sans douleur, il faut penser à soulager le dos la nuit et faire usage de quelques conseils d’achat pour acquérir le matelas parfait.

L’usure du matelas pour mal de dos…

Avoir des peut être lié à l’utilisation d’un matelas qui est usé. Quand le problème devient permanent, la literie peut être responsable et il peut se prolonger sur le long terme.

Dès l’instant que le matelas vous fait mal au dos, un des symptômes le plus fréquent est une douleur au niveau du dos, au réveil.

Cette douleur disparaît dans la journée et revient le lendemain matin, toujours au réveil.

C’est un signe qui apparaît chez une personne en bonne santé et n’ayant jamais eu de .

Dans ce cas, la literie est inadaptée : soit elle est trop ferme ou trop molle soit sa surface est trop plane ou trop irrégulière.

Il faut savoir que la durée de vie d’un matelas est de 10 à 12 ans et il est donc recommandé d’en changer régulièrement.

Comment soigner mal de dos

Pour passer une journée sans douleur, il faut penser à soulager son dos durant la nuit.

En effet, les disques entre les vertèbres sont lubrifiés par un liquide visqueux et peuvent souffrir de tassement ou de déshydratation au cours de la journée.

C’est pendant le sommeil que la récupération se fait. Or, avec un matelas, il n’y a pas  récupération et le résultat c’est une douleur au niveau du dos.

Ainsi, il est préférable d’adopter une bonne literie qui inclut matelas et sommier. Cela devient indispensable quand le mal de dos peut handicaper dans sa , notamment pour les travailleurs portant des charges lourdes.

Il faut également prendre une bonne position pendant la nuit et le mieux est de s’allonger sur le dos ou sur le côté.

La position sur le ventre est déconseillé pour les sujets souffrant de mal de dos, car elle sollicite .

Avoir un bon matelas peut déjà, dans un premier temps, aligner cette colonne, mais comment choisir matelas pour mal de dos ?

Quel est le parfait matelas pour soigner mal de dos ?

Un matelas a un rôle très important dans le du mal de dos.

Il peut en être également la cause, au risque d’aggraver les symptômes.

Un matelas avec une fermeté moyenne est la première qualité à respecter. Un matelas trop ferme peut faire mal au dos.

matelas pour mal de dos

matelas pour mal de dos

Un bon matelas doit respecter les courbures de la colonne vertébrale et épouser les formes du corps pour assurer un soutien au poids et à la gravité.

La matière (mousse, latex ou ressort) n’aura pas d’impact sur la colonne vertébrale et sera seulement une convenance personnelle.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos. Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et reins :

Mal de dos

mal-de-dos

Qu’est-ce que le mal de dos

La plupart des français sont touchés par le mal au dos.

Pour  beaucoup de ces français, cela peut même être invalidant.

Pourquoi souffrir du mal de dos en attendant que ça passe, alors qu’on peut le de différentes manières, et surtout des les prévenir.

mal-de-dos

mal-de-dos

Les différents maux de dos

Lumbago, lombalgie, hernie, sciatique, sont autant de noms se rapportant au dos et dont souffrent que 8 français sur 10.

De plus, en adoptant des gestes simples au  quotidien, vous pouvez éviter bien des  désagréments.

Les postures

Il est primordial de prendre des postures adaptées dans toutes vos tâches quotidiennes.

Lorsque vous vous baissez, n’ayez pas le dos rond, il faut plier les genoux et  saisissez l’objet au sol.

Si celui-ci est lourd, servez vous de vos deux mains pour le ramasser.

Faites les mêmes gestes quand vous faites vos courses.

Lorsque vous conduisez, que vous empruntez les transports en commun, ou que vous êtes assis au bureau, ayez le dos bien droit, le bas du dos ne doit pas être cambré.

Dans votre lit, mieux vaut dormir sur le dos avec un oreiller de maintien de préférence, ou sur le côté.

On ne vous le dira jamais assez, bouger pour aider à renforcer la masse musculaire tout au long du dos.

Renforcez-le, il fera mieux face aux éventuels chocs qu’il peut subir.

Marcher,  faire de la natation ou auront plus d’un effet sur votre dos.

Dès que le mal de dos est installé, il n’est plus question de prévenir mais de soulager mal de dos.

Pour toutes les personnes qui n’ont pas le courage d’aller voir un kinésithérapeute, ils suivront des traitements médicamenteux à base d’antalgiques, d’anti-inflammatoires et de décontracturants .

Si la est toujours présente et insupportable, il est donc nécessaire de se faire soigner, en substitut aux médicaments, par des , des bains, des infiltrations de cortisone, parfois même par le recours à la chirurgie.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment et reins :

Les symptômes du lumbago

symptôme lumbago

Le lumbago ou comment le soulager

Le lumbago est une lombalgie devenue chronique, les symptômes sont les mêmes et dure au moins 3 mois.

La personne a une très forte au niveau de la région . Cette douleur peut atteindre petit à petit l’arrière des cuisses, l’aine, les fesses.

Il a aussi une sensation d’inconfort au bas du dos, comme une barre qui dérange.

Il est impossible de se pencher sans souffrir le martyr et  plus on bouge plus on a mal.

On ressent aussi des raideurs au niveau  du cou à cause de spasmes aux muscles de la colonne vertébrale.

Il y a d’autres symptômes tels que les engourdissement et picotements au dos, aux jambes ou aux fesses attestent qu’il s’agit bien d’un lumbago.

symptôme lumbago

symptôme lumbago

On ne sait pas comment soulager mal de dos le traitement du lumbago est composé de médicament anti-inflammatoire et antidouleur prescrits par un médecin pour soulager rapidement les maux.

Mais il faut aussi faire des exercices de kinésithérapie pour éviter le retour des .

Plus les muscles du dos ou abdominaux sont faibles plus le risque de développer des augmente.

Il faut donc prendre les bonnes postures, apprendre les gestes et autres étirements de prévention.

Il est primordial de demeurer actif, un repos trop long peut nuire et non pas améliorer la santé de votre dos.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos… suivez ce lien

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et :

Les différents types de sciatiques

sciatique

Mal de dos et

Un des maux de dos qui est de plus en plus commun est la sciatique qui touche énormément de monde.

Il y a plusieurs sortes de pathologies qui  sont appelées sciatiques, car elles sont liées au .

Nous allons nous intéresser à l’une d’entre elle c’est à dire : l’ hernie discale sciatique.

Elle fait partie des maux de dos qui ne passent pas inaperçus lorsqu’ils se déclarent car les sciatiques sont très vives et lancinantes.

L’hernie discale sciatique

Dans 9 cas sur 10, une sciatique est une hernie discale sciatique.

Elle se situe surtout au niveau des dernières vertèbres, plus précisément des entre ces vertèbres.

Quand il y a un de  ces disques qui est abîmé, le noyau au cœur de celui-ci sort en partie de son enveloppe fibreuse.

Lorsque celui-ci sort alors il peut compresser le nerf sciatique.

A ce moment il y a des douleurs sciatiques qui se font ressentir jusque dans la jambe. C’est considéré comme une névralgie.

Les disques amortissant les chocs ne joueront plus leurs rôles et si on ne prend pas de précaution, on ressentira des douleurs à chaque choc.

Même le fait de marcher peut être douloureux, car toutes les fois que les vertèbres appuieront sur le disque, cela impliquera une compression du nerf sciatique.

sciatique

sciatique

Les douleurs sciatiques

Lorsqu’il y a compression du nerf sciatique par l’hernie discale, les douleurs peuvent être comparées à une décharge électrique.

Dans tout les cas, l’hernie discale sciatique provoque de très fortes douleurs sciatiques que l’on ressent au niveau des dernières vertèbres touchées, jusqu’au pied.

Elles se font ressentir avec des fourmillements ou la sensation de jambes engourdies et faibles, alors dans ces cas précis, il est conseillé de rester chez soi pour pouvoir s’allonger si besoin.

La prévention

On peut éviter  d’avoir une hernie discale sciatique et ces douleurs qu’elle provoque en musclant ses abdominaux, en faisant de l’exercice physique régulièrement, mais en faisant attention que cela ne soit pas trop intense car c’est une des causes de déclenchement de sciatiques.

Il faut aussi surveiller son poids, car les dernières vertèbres soutiennent notre poids.

Dans le cas ou il y a un disque qui est abîmé par le surpoids on risque la compression du nerf sciatique par l’hernie discale.

Prendre de bonne position pour le dos a son importance, la façon de soulever les charges, les bonnes habitudes à prendre… Car quotidiennement, dans notre travail ou lors de nos activités, nous faisons subir d’importantes difficultés à nos vertèbres et à tout notre dos en général.

 

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et :