Mal de dos et reins: lombalgie

lombalgie aiguë

Voyons si vous savez ce que
c’est un et rein

 

On a pour habitude d’appeler mal de dos et reins, mais ceux-ci reste très vague pour les médecins et pouvant cacher des symptômes de diverse origine comme:

_ les pathologies rénales

_ ostéo-articulaires.

Celles-ci sont généralement le signal d’un début :

_ de lombalgie aigüe

_ de sacralgie

_d’une coccygodynie.

La lombalgie est un mal qui existe depuis très longtemps, sans pour autant être douloureuse.

Celle-ci n’empêche pas la personne souffrant de ce mal de dos de pouvoir mener une vie normale:

_ les relations

_ le travail

_ les loisir

Cette pathologie est gênante et importune et apparaît généralement à l’improviste le matin au lever et qui est due à une flexion de la colonne vertébrale.

Elle s’accompagne la plupart du temps de et qui fait dévier l’axe du corps.

Dans certains pays cette est aussi appelée « coup de la sorcière ».

Elle se caractérise par une douleur aiguë qui pourrait-être supportable si la personne n’était pas pris de panique à la pensée de rester handicapé.

lombalgie aiguë

aiguë

Les causes du mal de reins

Une des causes de cette douleur est le refus de la lombaire qui n’est pas bien préparé à ce moment là.

C’est pour cela que l’on peut y voir une réaction de défense contre les situations , vertébrales, discales ou radiculaires.

La musculature paravertèbrale qui est généralement  en activité à ce niveau se contracte avec une grande force et peut déterminer un affaissement de vertèbre.

Les de la lombalgie aiguë ne sont pas insupportable et la personne atteinte de ce mal peut reprendre une activité normale rapidement.

Le malade doit surtout pas rester coucher, il faut au contraire faire des pas.

Il ne faut pas qu’il essaye de se déshabiller au risque de faire des faux mouvements et de se déclencher des douleurs.

S’il y a douleur il est possible de prendre un antalgique qui peut apporter un soulagement de la douleur s’il est pris très rapidement.

Eviter de prendre des analgésiques puissants comme la morphine, les sédatifs et les tranquillisants.

Il est important de se défendre contre la douleur de la lombalgie.

Il faut que le patient fasse des mouvements de la tête et des bras.

Après des minutes de concentration on arrive à géré la douleur qui devient moins intense.

Une lombalgie peut-être un symptôme d’une maladie en évolution, tant bien vertébrale que rénale.

Donc il faut aller consulter un médecin pour avoir un diagnostic du mal dont souffre le patient.

Pour prévenir d’une lombalgie il faut renforcer la ceinture musculaire pour pouvoir continuer son activité professionnelle.

Il faut fortifier sa colonne vertébrale en pratiquant une activité physique.

Voici comment lutter contre les maux de dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

 

 

 

 

Originally posted 2012-12-03 06:22:37.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et reins :

Comment soigner une sciatique

comment soigner une sciatique

 Découvrez comment une sciatique

 

Il existe une cause au douleur dorsale que l’on appelle sciatique.

Celle-ci a certaines caractéristiques selon la localisation du nerf atteint, mais il existe des traitements usuels tels que les antalgiques ou les anti-inflammatoires.

D’autres part, au cas ou ces traitements ne seraient pas efficaces vous pouvez faire appel à la chirurgie.

Comment soigner une sciatique: présentation

La névralgie sciatique est connu sous le nom de sciatique.

Elle est sous forme d’une vive dont la localisation dépend du trajet des deux nerfs sciatiques.

Ces deux nerfs rejoignent la moelle épinière de la colonne vertébrale au bas du dos.

Ce sont les plus grands nerfs du corps humain.

Le mal de dos que l’on appelle sciatique n’est pas une maladie, mais une irritation du nerf sciatique.

Lorsque l’on souffre de mal de dos, on parle surtout d’hernie discale et qui exerce une compression des cinq racines du nerf sciatique.

Selon le degrés de la douleur, les symptômes sont différents.

La douleur démarre au niveau de la fesse ou de la cuisse et s’étend jusqu’au pied.

comment soigner une sciatique

comment soigner une sciatique

C’est une maladie qui est la cause de plusieurs facteurs :

_un traumatisme du rachis

_le canal lombaire étroit

_le syndrome du piriforme

_le syndrome facettaire et d’autres causes telles que les métastases ou une arthrose.

Comment soigner une sciatique: traitements

La plupart du temps , on soigne la sciatique avec des traitements qui se composent d’antalgiques simples comme:

_l’aspirine

_le paracétamol

_les anti-inflammatoires non stéroïdiens

_l’ibuprofène

_le diclofénac et l’acide acétylsalicylique

Ces médicaments sont disponibles en vente libre.

Au cas ou la douleur persiste vous pouvez utiliser des AINS à forte dose ou des relaxants ou myorelaxants musculaires ou encore des décontracturants musculaires.

Ces traitements incluent les antalgiques de classe III dont la morphine et les dérivés de l’opium.

Vous pouvez aussi faire des infiltrations de corticoïdes qui ne sont effectuées que sous contrôle radiologique.

Au cas ou ces traitements ne fonctionne pas (antidouleurs, anti-inflammatoires, infiltrations…), une intervention chirurgicale peut être envisagée pour lever l’obstacle ou traiter la cause.

S’il s’agit d’une hernie discale, il faut savoir que la chirurgie est utile dans moins de 5 % des cas.

Elle permet d’ôter la pression qu’exerce le disque vertébral sur le nerf sciatique.

Comment soigner une sciatique: la solution

Vous pouvez pratiquer des séances de kinésithérapie qui permettra de renforcer les muscles dorsaux et d’assouplir le corps.

Les exercices peuvent s’effectuer à domicile et elle est prise en charge par la Caisse d’Assurance Maladie, sur ordonnance médicale.

On peut vous conseillez du repos, mais il est très discuté et n’est recommandé que dans certaines situations.

Il est conseillé au patient de reprendre ses activités avec modération.

On recommande vivement la pratique d’un sport qui peut se limiter à quelques exercices physiques légers comme la marche, pouvant s’étendre jusqu’à la natation ou au vélo stationnaire.

Ces sports sont bénéfiques pour le mal de dos à cause de la libération d’endorphines capables d’inhiber la transmission des messages de douleur.

On peut aussi faire appel à la physiothérapie qui peut entrer dans traitements de et durer entre quatre et six semaines.

Le massage, le par la chaleur ou l’électrothérapie s’avèrent également utiles pour limiter le mal engendré par la sciatique.

A celles et ceux qui en ont marre de souffrir de leur dos…Cliquez sur le lien

Aurore Lamanon

Originally posted 2012-10-22 06:08:20.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur et :

Mal de dos rein ou douleur lombaire

mal de dos rein

Qu’est- ce qu’une lombaire

On confond souvent une douleur lombaire avec un mal de dos rein, alors que la plupart du temps il s’agit causes variables du mal de dos rein. Le principal est d’aller voir son médecin qui fera un diagnostic de votre mal de dos rein et vous indiquera les examens a faire.

Dans cet article nous allons voir les causes les plus connues et les traitements disponibles pour soigner les douleurs.

mal de dos rein

mal de dos rein

Mal de dos rein: les causes  de la douleur lombaire

Le mal de dos rein fait partie des diagnostics d’une douleur lombaire qui peut avoir plusieurs causes.

Les causes les plus courantes sont les affections , les causes discales, les traumatismes, les troubles de la statique vertébrale et les causes rhumatismales, le mal de dos rein peut également être confondu avec d’autres affections.

Mal de dos rein: les pathologies

Il y a aussi toutes les pathologies des viscérales de l’abdomen, telles que la lithiase rénale, hydronéphrose, une pancréatite ou l’abcès rénal.

On note aussi qu’il y a la pyélonéphrite, un fécalome ou une occlusion intestinale.

Les affections gynécologiques telles que la rétroversion utérine, une grossesse ou une infection des ovaires ou des trompes.

C’ est aussi des maladies osseuses touchant les vertèbres lombaires.

Cela peut se manifester sous forme de , d’ostéoporose, d’ostéomalacie, de myélome, d’épiphysite vertébrale, d’ostéite, de maladie de Pott ou de spondylodiscite.

Qu’est-ce que la maladie de PAGET

C’est une maladie chronique associant des anomalies de l’architecture de l’os et une fibrose de la moelle. La maladie de Paget réalise une dystrophie osseuse condensante.

Les hommes sont plus souvent atteints et surtout après 50 ans. La fréquence en Europe est de 3 à 4% de la population de plus de 50 ans

Qu’est-ce que la maladie de POTT ou mal de POTT

Le Mal de Pott est une spondylodiscite, c’est-à-dire une infection d’un disque intervertébral ou des corps vertébraux adjacents, due au bacille de la tuberculose.

Il s’agit d’une urgence médicale qui nécessite une prise en charge rapide, une antibiothérapie lourde et longue (12 mois de traitement) et parfois un traitement chirurgical orthopédique.

Sa dénomination provient du chirurgien britannique Percivall Pott, connu pour ses travaux sur cette maladie.

Il représente 50 % des manifestations de la tuberculose ostéo-articulaire. La contamination est hématogène

Un mal de dos rein peut être d’origine tumorale. Cela peut-être des tumeurs vertébrales telles que les métastases, la maladie de Hodgkin, l’hémangiome ou le lymphosarcome.

Lymphome de Hodgkin

 La cellule de Sternberg est indispensable au diagnostic, mais elle n’est pas totalement spécifique et peut se retrouver (rarement) dans d’autres types de lymphomes (lymphomes T périphériques en particulier).
Sa nature a été longtemps débattue mais il est maintenant bien établi qu’il s’agit d’une cellule de la lignée lymphoïde B1.

Le lymphome de Hodgkin (LH) ou lymphome hodgkinien (par opposition au lymphome non hodgkinien) est un type de lymphome caractérisé par la présence de grandes cellules atypiques, les cellules de Reed-Sternberg.

Le fait qu’il s’agisse du premier lymphome bien caractérisé, a conduit à appeler, par exclusion, lymphomes non hodgkiniens (LNH) tous les autres types de lymphome.

On peut causer une douleur lombaire s’il y a un relâchement musculaire abdominal, à cause d’un manque d’exercices, d’un surpoids ou d’une origine psychosomatique

Comme il y a beaucoup de causes différentes, il faut absolument consulter votre médecin.

Consulter aussi un neurochirurgien pour avoir le bon diagnostic, faire les bons examens et avoir le bon traitement pour vous. Si vous ne consultez pas le mal de dos rein ou douleur lombaire peut devenir chronique, invalidante et frustrante.

Quels sont les traitements pour soigner le mal de dos rein

Il y a beaucoup de traitement pour soigner mal de dos rein ou douleur lombaire.

La lombaire

La ceinture lombaire enveloppe le dos et permet de rein.

Elle aide la personne qui en possède une de poursuivre ces activités quotidiennes normalement et aussi vite que possible.

Elle évite l’abus de médicament et prévient les faux mouvements.

Elle est conseillée pour certains métiers de magasinage ou pour les longs trajets…

Mal de dos rein:les médicaments

Il y a 3 catégories de médicaments qui sont couramment utilisées :

-Les antalgiques de type 1, 2 et 3. Ils sont donnés en fonction de l’échelle de la douleur.

Le type1: il fait partie des médicaments à base de , d’acide salicylique ou d’anti-inflammatoire non stéroïdien.

Le type 2: il fait partie des médicaments qui sont composés de codéine

Le type 3: il fait partie des médicaments les plus puissants parce qu’il sont dérivé de la morphine.

Les médicaments de types 2 et 3 sont efficaces, mais leur utilisation nécessite obligatoirement un suivi médical.

On peut avoir recours à des infiltrations rachidiennes.

Ces infiltrations sont à base de cortisone ou d’anesthésiques.

La cortisone diminue l’ ainsi que la douleur et l’anesthésie favorise un endormissement de la zone à injecter.

On peut aussi faire appel à la la chirurgie mais seul le médecin peut décider et elle ne sera adoptée qu’après échec de tous les autres traitements. C’est la laminectomie, la discectomie ou la fusion.

Marre d’avoir mal au dos…Cliquez sur ce lien

Aurore Lamanon

Originally posted 2012-06-17 16:18:02.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager mal de dos et reins :

Comment soulager mal de dos avec des médicaments

Solution pour soulager

Les médicaments pour .

En 30 ans il y a eu beaucoup de publication scientifique et plusieurs personnes victimes de ce mal. Le mal de dos est bien le mal du siècle. Le pourcentage de la population française qui souffre de ce mal est de 60% a 90%. Pour soulager la vie quotidienne des personnes ,il existe des médicamenteuses.

En vingt ans le nombre de ces personnes souffrant de mal de dos n’a fait qu’augmenter. Cette pathologie a beaucoup changé ces dernières années.De nos jours les personnes qui souffrent de mal de dos sont des travailleurs de force que des travailleurs statiques, bricoleurs du dimanche et autres stressés de la vie moderne. Il existe plusieurs types de prises en charges, dont les médicaments. 

Le trio anti-

On utilise trois catégories Trois catégories sont couramment utilisées.

Les antalgiques

Les antalgiques rendent les dorsales plus supportables.Ils se composent de à l’aspirine si cela ne fait pas effets il y a les dérivés de morphine.

Pour les antalgiques de niveau 1 il est conseillé d’en prendre 4g/jour maximum en 4 prises .Il sont consommés par auto-médication.

Pour les antalgiques de niveau II et III dont ils sont très efficace, il faut etre suivi par un médecin. Il y a des médicaments qui associent le paracétamol et la codéine (niveau I et II).Ces antalgiques sont délivrés sans ordonnance lorsque la dose de codéine est faible. Ils sont indiqués dans le traitement symptomatique des douleurs d’intensité modérée à intense ne répondant pas à l’utilisation d’antalgiques de palier I utilisés seuls.

Les anti-inflammatoires

Ils rendent la douleur moins forte en cas d’ importante et sont plus efficaces que les antalgiques chez certaines personnes. On en distingue trois sortes. Et comme leurs cibles d’action ne sont pas les mêmes, il est possible de les associer.

  • Les non-stéroïdiens : aspirine, ibuprofène…
  • Les corticostéroïdes ne sont pas recommandés à long terme dans le traitement de la chronique. Ils ne doivent être utilisés que sur le court terme ;
  • Les myorelaxants : sont utiles quand la contracture est excessive et trop prolongée. Ils agissent en décontractant les muscles. Il ne faut les prendre que pendant un laps de temps limité, pour éviter une accoutumance physique, en sachant qu’ils peuvent provoquer de la somnolence. Aussi il est conseillé de les prendre le soir au coucher. L’ANAES recommande leur utilisation pour une durée maximale de deux semaines et préférentiellement après une recrudescence de la douleur.

Les antidépresseurs tricycliques

Ils ont un effet antalgique modeste chez le lombalgique. Leur versant antidépresseur permet d’estomper l’aspect « intolérance à la douleur ». Il appartient néanmoins au prescripteur d’évaluer le rapport bénéfice/ risque, en dehors d’un état dépressif.

Par voie locale

Les anti-inflammatoires

Ils sont proposés sous forme de gels et de pommades à faire pénétrer par les pores de la peau et soulager le mal de dos

Les corticoïdes

Les infiltrations épidurales et intra-articulaires de corticoïdes semblent avoir un effet à court terme sur les lombalgies . Ce type de traitement ne doit pas être essayé en première intention.

Mais d’autres solutions non-médicamenteuses existent. Pour en savoir plus, découvrez notre dossier pour vous réconcilier avec votre dos.

Originally posted 2012-04-13 06:00:38.

Recherches qui ont permis de trouver cet article sur comment soulager :